Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Corée du Sud tend la main au Japon après des mois de brouille

reuters.com  |   |  267  mots
La coree du sud tend la main au japon apres des mois de brouille[reuters.com]
(Crédits : Kim Kyung-Hoon)

SEOUL/NAGOYA (Reuters) - La Corée du Sud a tendu vendredi la main au Japon après des mois de froid diplomatique entre les deux pays en suspendant sa décision de mettre fin à un accord de partage de renseignements.

Séoul a fait cette annonce quelques heures à peine avant que l'accord général sur la sécurité du renseignement militaire (GSOMIA) ne devienne caduc.

Ce revirement est une bonne nouvelle pour les Etats-Unis, alliés communs de la Corée du Sud et du Japon, qui exhortaient leurs deux partenaires à mettre en sourdine leurs vieux litiges, exacerbés depuis cet été par un différend commercial.

"Le gouvernement a décidé de suspendre sa notification du 23 août concernant l'accord Corée-Japon en matière de renseignements à la condition que celui-ci puisse être abrogé à tout moment", a déclaré Kim You-geun, directeur adjoint des services de renseignement sud-coréens.

"Le Japon s'est montré compréhensif", a-t-il ajouté.

Les deux voisins, pourtant tous deux inquiets de la montée en puissance diplomatique de la Chine dans la région et des menaces lancinantes de la Corée du Nord, peinent à tourner la page de leurs contentieux, qui remontent à la période de la colonisation japonaise, dans la première moitié du XXe siècle.

Cette querelle s'est intensifiée lorsque le Japon a annoncé un renforcement des restrictions sur les exportations vers la Corée du Sud de trois composants essentiels à l'électronique grand public.

(Hyonhee Shin, Joyce Lee et Sangmi Cha à Seoul, Elaine Lies à Tokyo et Kiyoshi Takenaka à Nagoya, version française Simon Carraud)