Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le dossier hongkongais ne facilite pas les discussions avec la Chine, admet Trump

reuters.com  |   |  220  mots
U.s. president trump speaks to reporters as he departs the white house in washington[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a reconnu lundi que la loi adoptée pour exprimer le soutien des Etats-Unis aux manifestants de Hong Kong ne facilitait pas les négociations commerciales avec la Chine, mais a assuré que Pékin souhaitait toujours la conclusion d'un accord.

"Les Chinois négocient toujours", a déclaré le président américain à la presse à son départ pour le sommet de l'Otan, à Londres. "Je suis très heureux qu'on en soit là et je serais encore plus heureux si je pouvais faire tout tout seul (...) mais les Chinois veulent un accord. Nous verrons bien ce qui va se passer", a-t-il poursuivi.

Interrogé au sujet des conséquences sur les négociations de la loi qu'il a promulguée mercredi, Donald Trump a déclaré: "Cela ne les améliore pas, mais nous verrons bien ce qui se passera".

Le site d'information Axios a rapporté dimanche que le texte avait entraîné l'arrêt des discussions.

Le secrétaire américain au Commerce a quant à lui estimé sur Fox News que la "date limite logique" des discussions était fixée au 15 décembre. "Si rien ne se produit d'ici-là, le président a clairement indiqué que les droits de douanes entreraient en vigueur", a dit Wilbur Ross.

(Alexandra Alper, version française Jean-Philippe Lefief)