Téléchargez
notre application
Ouvrir

Une fête du Brexit prévue devant Westminster, l'incertitude demeure sur Big Ben

reuters.com  |   |  391  mots
Une fete du brexit prevue devant westminster, l'incertitude demeure sur big ben[reuters.com]
(Crédits : Scott Heppell)

LONDRES (Reuters) - Nigel Farage a obtenu gain de cause: le chef de file du Parti du Brexit est autorisé à organiser une fête au soir du 31 janvier pour célébrer devant le Parlement de Westminster la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne avec des discours, de la musique et, peut-être, le carillon de Big Ben.

"C'est un grand moment à fêter dans l'histoire de notre nation", a-t-il déclaré mercredi après que la demande de rassemblement sur Parliament Square déposée par le groupe Leave Means Leave a été validée à titre provisoire par la municipalité travailliste de Londres.

Cette célébration, plus de trois ans et demi après la victoire du Leave au référendum du 23 juin 2016, s'annonce comme l'un des événements marquants du divorce qui sera effectif le 31 janvier à 23h00.

Plus de 12.000 personnes se sont d'ores et déjà inscrites pour obtenir un billet. Avec l'espoir d'entendre résonner pour l'occasion Big Ben, la cloche de 13,7 tonnes qui orne le bâtiment du Parlement. La tour horloge, emblématique de Londres, est fermée depuis août 2017 pour une rénovation programmée sur quatre ans.

Le coût d'une remise en service provisoire, y compris les frais liés à un report des travaux, pourrait atteindre 500.000 livres sterling, a indiqué la commission parlementaire chargée de Westminster dans un communiqué publié mardi.

Soulignant que les onze "bongs" marquant l'heure fatidique pourraient être ainsi facturés à plus de 45.000 livres chacun, Lindsay Hoyle, le nouveau président de la Chambre des communes, a demandé aux Britanniques de se demander s'il serait bien utile de consacrer une telle somme pour cela.

Le gouvernement de Boris Johnson, qui n'a encore rien révélé d'éventuelles manifestations officielles marquant le Brexit, a indiqué de son côté qu'il ne débloquerait pas de fonds publics pour que Big Ben puisse sonner à l'heure du divorce.

Mais Johnson a suggéré mardi qu'une souscription publique pourrait être lancée pour financer la remise en service provisoire de Big Ben.

Nigel Farage continue de batailler sur un autre front: obtenir le droit de tirer un feu d'artifice. "Nous allons marquer ce moment dans l'histoire, je vous le promets", s'est-il engagé au micro de LBC.

(Andrew MacAskill; version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)