Téléchargez
notre application
Ouvrir

Retraites : Le Conseil d'Etat regrette de manquer de temps pour son examen

reuters.com  |   |  291  mots
Retraites: le conseil d'etat regrette de manquer de temps pour son examen[reuters.com]
(Crédits : Christian Hartmann)

PARIS (Reuters) - Le Conseil d'Etat regrette que le gouvernement ne lui ait pas donné le temps nécessaire pour garantir "la sécurité juridique" de son examen du projet de réforme des retraites, pour lequel les projections financières sont en outre "lacunaires", selon un avis rendu public vendredi.

Les deux projets de loi (organique et ordinaire) pour cette réforme des retraites ont été présentés ce vendredi en conseil des ministres. Ils seront examinés par une commission spéciale de l'Assemblée nationale à partir du 3 février avant d'être débattus en séance publique à partir du 17 février, pour une adoption finale que l'exécutif espère avant l'été.

Le Conseil d'Etat a été saisi de ces deux textes le 3 janvier.

"Le Conseil d'Etat souligne qu'eu égard à la date et aux conditions de sa saisine, ainsi qu'aux nombreuses modifications apportées aux textes pendant qu'il les examinait, la volonté du gouvernement de disposer de son avis dans un délai de trois semaines ne l'a pas mis à même de mener sa mission avec la sérénité et les délais de réflexion nécessaires pour garantir au mieux la sécurité juridique de l'examen auquel il a procédé", déclare l'instance dans son avis.

Outre les deux textes de loi, une étude d'impact financier de cette réforme lui a aussi été transmise.

"Le Conseil d'Etat constate que les projections financières ainsi transmises restent lacunaires et que, dans certains cas, cette étude reste en deçà de ce qu'elle devrait être, de sorte qu'il incombe au gouvernement de l'améliorer encore avant le dépôt du projet de loi au Parlement", ajoute le Conseil d'Etat.

(Bertrand Boucey)