Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les Houthis disent avoir bombardé plusieurs sites saoudiens

reuters.com  |   |  272  mots

DUBAI (Reuters) - Les rebelles yéménites houthis ont annoncé mercredi avoir bombardé dans la semaine des installations pétrolières de la compagnie saoudienne Aramco.

Le mouvement chiite pro-iranien n'avait revendiqué aucun acte militaire en Arabie saoudite depuis l'offre de cessez-le-feu qu'il a formulée il y a quatre mois. On ignore quand ces bombardements ont eu lieu et Ryad ne les a pas confirmés.

Selon Yahya Saria, porte-parole militaire des Houthis cité par Al Massirah TV, la chaîne du mouvement, 15 "opérations" ont été menées au cours de la semaine écoulée sur le territoire saoudien, en représailles à la multiplication des raids aériens de la coalition sous commandement saoudien au Yémen.

Parmi les cibles de ces bombardements effectués à l'aide "d'un grand nombre de roquettes et de drones" figurent des installations d'Aramco à Djizane, sur le littoral de la mer Rouge, ainsi que les aéroports d'Abha et de Djizane, et la base militaire de Khamis Mouchaït, a-t-il précisé.

La compagnie pétrolière s'est refusée à tout commentaire.

Les Houthis ont formulé leur offre de cessez-le-feu après avoir revendiqué le bombardement de deux installations pétrolières saoudiennes qui avait réduit de moitié la production du royaume. Riyad l'a imputé à l'Iran, qui nie toute implication.

Après l'accalmie des derniers mois sur de nombreux fronts, les affrontements ont repris à l'est de Sanaa, la capitale yéménite aux mains des Houthis, après un tir de missile qui a fait une centaine de morts dans un camp des forces gouvernementales le 19 janvier.

(Lisa Barrington, version française Jean-Philippe Lefief)