Téléchargez
notre application
Ouvrir

Nouveau massacre de villageois peuls dans le centre du Mali

reuters.com  |   |  236  mots

BAMAKO (Reuters) - Au moins 21 personnes ont été tuées ou sont portées disparues après une attaque menée vendredi matin contre un village où avait été commis l'an dernier le pire massacre de civils de l'histoire récente du Mali, ont annoncé les autorités.

Dans un communiqué, le gouvernement de Bamako ne désigne pas les auteurs de l'attaque à Ogossagou, un village d'éleveurs musulmans peuls de la région de Mopti, dont plus de 150 habitants avaient été tués l'an dernier par des miliciens présumés appartenant à une ethnie rivale.

Selon le maire de la ville voisine de Bankass, Moulaye Guindo, l'attaque a fait au moins 20 morts. "Ils ont tiré sur tout ce qui bougeait", a déclaré Hamadou Dicko, un militant de l'association peule Tabital Pulaaku.

L'attaque s'est déroulée moins de 24 heures après le départ de soldats maliens qui étaient stationnés près du village, ont déclaré Guindo et un autre responsable local. Un porte-parole de l'armée malienne n'a pas souhaité faire de commentaire.

Violences intercommunautaires et intereligieuses se multiplient dans le centre du Mali, s'ajoutant aux attaques des groupes djihadistes auxquelles les interventions militaires, notamment de la France depuis 2013, ne parviennent pas à mettre fin. Plus de 200.000 habitants ont dû fuir leurs foyers ces derniers mois.

(Tiemoko Diallo, avec Paul Lorgerie à Bamako et Anna Pujol-Mazzini à Dakar, version française Tangi Salaün)