Téléchargez
notre application
Ouvrir

Renault à la peine en Bourse, la note de crédit sous pression

reuters.com  |   |  407  mots
Renault a la peine apres la degradation de moody's[reuters.com]
(Crédits : Regis Duvignau)

PARIS (Reuters) - Le titre Renault accuse mercredi la plus forte baisse du CAC 40 alors que plusieurs agences de notation ont abaissé ou mis en garde sur leur note de crédit en raison des difficultés opérationnelles du constructeur automobile.

A 12h00, l'action Renault recule de 1,89% à 30,36 euros quand le CAC 40 progresse dans le même temps de 0,66%.

Mardi, l'agence de notation Moody's a abaissé de 'Baa3' à 'Ba1' sa note de crédit à long terme de Renault, la plaçant ainsi en catégorie spéculative, avec une perspective stable.

Elle a été suivie mercredi par Standard and Poor's qui a mis la note de crédit 'BBB-' de Renault sous surveillance avec implications négatives.

Les deux agences pointent les pressions sur la marge et les flux de trésorerie du constructeur automobile.

"Sur la base des prévisions de résultats du groupe pour 2020, qui anticipent un déclin plus marqué de la marge d'exploitation et la faiblesse continue des conditions de marché, nous ne nous attendons pas à ce que Renault soit en mesure de rétablir des niveaux de marge d'exploitation sains à moyen terme", a ainsi expliqué Moody's.

Renault a annoncé vendredi un plan drastique d'économies pour tourner la page d'une année noire marquée par sa première perte nette en dix ans et les soubresauts qui ont suivi la chute de l'ex-PDG Carlos Ghosn.

Le groupe, qui compte notamment réduire d'au moins deux milliards d'euros ses coûts de structure en trois ans, doit présenter les détails de ce plan en mai.

S&P a précisé qu'elle donnerait avant la fin mai sa décision sur sa surveillance négative, après avoir évalué les détails du plan de restructuration de Renault et la politique de Nissan en matière de dividende.

"L'absence de redressement attendu en 2020, ainsi que l'annonce de Nissan selon laquelle il n'y aura pas de versement de dividende au premier semestre 2020, continuera à mettre la note de crédit sous pression", ont souligné les analystes crédit de JPMorgan en abaissant leur recommandation sur les CDS (credit default swaps) de Renault à "sous-pondérer" contre "neutre".

Fitch, qui constitue avec Moody's et S&P la troisième grande agence de notation mondiale, a abaissé en novembre dernier la perspective sur la note de crédit 'BBB' de Renault à "négative".

(Blandine Hénault, édité par Jean-Stéphane Brosse)