Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : Deux bateaux de croisière autorisés à accoster en Floride

reuters.com  |   |  422  mots
Coronavirus: deux bateaux de croisiere autorises a accoster en floride[reuters.com]
(Crédits : Joe Skipper)

MIAMI (Reuters) - Un paquebot de croisière à bord duquel s'est déclaré une épidémie de coronavirus et son navire-jumeau ont pu accoster jeudi dans un port du sud de la Floride, après avoir croupi en mer depuis la mi-mars alors que plusieurs pays d'Amérique latine leur avaient refusé l'entrée.

Le MS Zaandam et son jumeau le MS Rotterdam, propriétés de Holland America Line, filiale du croisiériste Carnival, ont accosté en fin de journée au port Everglades, situé à Fort Lauderdale.

Du personnel médical a immédiatement fait débarquer 13 passagers gravement malades et un membre d'équipage afin qu'ils soient transportés dans des hôpitaux de la région.

Cette arrivée dans le port floridien met fin à un éprouvant feuilleton de près de trois semaines, durant lequel environ 100 passagers et des dizaines de membres de l'équipage du MS Zaandam ont fait état de maladies de type grippal, tandis que quatre passagers sont décédés.

Les craintes sur la situation sanitaire à bord du navire de croisière ont poussé les autorités de plusieurs pays d'Amérique latine à refuser l'entrée du MS Zaandam, parti de la capitale argentine Buenos Aires le 7 mars et qui devait initialement arriver au Chili après vingt jours de navigation. La seconde partie de la croisière avait pour destination Fort Lauderdale.

Près des deux tiers des passagers initiaux du MS Zaandam ont été transférés, après contrôle médical, sur le MS Rotterdam. Les deux bateaux ont été autorisés dimanche dernier à franchir le Canal de Panama.

Le président américain Donald Trump est intervenu mardi pour demander aux représentants de Floride d'accepter le MS Zaandam après que le gouverneur de l'Etat, Ron DeSantis, a dit ne pas vouloir que des passagers malades soient "lâchés" en Floride.

S'exprimant jeudi peu avant l'arrivée des navires, DeSantis a indiqué qu'il y avait des ressortissants américains à bord des deux bateaux. "Je crois que le Zaandam a à bord 45, 50 Floridiens, donc nous avons un intérêt à s'assurer que ces personnes rentrent en sécurité", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Une grande partie des quelque 1.200 passagers toujours à bord devraient commencer à débarquer vendredi, sous réserve que les contrôles médicaux se révèlent négatifs, et être rapatriés via des vols spéciaux.

(Susan Heavey et Doina Chiacu à Washington, Steve Gorman à Los Angeles; version française Jean Terzian)

`