Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Espagne réclame des règles européennes communes sur la réouverture des frontières

reuters.com  |   |  383  mots
L'espagne reclame des regles europeennes communes sur la reouverture des frontieres[reuters.com]
(Crédits : Johanna Geron)

MADRID (Reuters) - L'Espagne a invité mardi ses partenaires de l'Union européenne à fixer des règles communes sur l'ouverture des frontières et le rétablissement de la liberté de circulation dans l'espace Schengen, sur fond d'allègement des mesures de confinement avec le ralentissement de la flambée épidémique liée au coronavirus.

"Nous devons travailler avec nos partenaires européens pour définir des règles communes qui nous permettront de retrouver une liberté de mouvement sur le territoire européen", a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Arancha Gonzalez, au micro de la radio Cadena Ser.

Même si les Etats membres de l'UE ont fixé des dates différentes pour la réouverture des frontières, a-t-elle ajouté, il doit y avoir des principes et des règles communes pour la réouverture des frontières intérieures de l'espace Schengen.

De même, a poursuivi la ministre, les Européens devront s'entendre sur les règles concernant les frontières extérieures de la zone.

Dans une contribution écrite soumise dans le cadre de la consultation sur l'avenir de l'Europe en cours entre les Etats membres, l'Espagne suggère également l'instauration de contrôles individuels de la santé des touristes dans le cadre d'une procédure commune à l'échelle des Vingt-Sept.

"Il serait pertinent d'envisager, en coordination avec l'Organisation mondiale du tourisme (UNWTO) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) la possibilité de contrôles de santé, soit au moment de l'achat du billet, soit dans les aéroports, sous réserve que les résultats de ces examens soient disponibles ans un délai raisonnable", est-il expliqué dans ce document, dont Reuters a pu prendre connaissance.

"Définir un système de transit des passagers sûr et opérationnel est crucial pour restaurer des flux touristiques normaux dans la durée", est-il souligné.

Une source diplomatique a précisé à Reuters qu'une des options envisagées était de tester les passagers avant l'embarquement.

Le gouvernement espagnol, soucieux de relancer un secteur touristique crucial pour son économie, a annoncé lundi que les mesures de quarantaine imposées aux voyageurs seraient levées à partir du 1er juillet.

(Inti Landauro et Belen Carreno ; version française Henri-Pierre André et Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

`