Téléchargez
notre application
Ouvrir

Novares : Le tribunal valide un plan de continuation, les banques au capital

reuters.com  |   |  319  mots

PARIS (Reuters) - Novares, équipementier automobile spécialisé dans les pièces en plastique, a reçu le feu vert de la justice pour mettre en oeuvre un plan de continuation marqué notamment par une entrée des banques au capital après conversion de 260 millions d'euros de dette du groupe.

"Le tribunal de commerce de Nanterre a approuvé l'accord en vertu duquel Novares perçoit 146 millions d'euros de prêts et d'investissements pour pallier l'insuffisance de liquidité à court terme", a annoncé le groupe dans un communiqué.

L'ex-Mecaplast s'était placé fin avril en redressement judiciaire faute d'avoir trouvé à temps un accord avec ses banques et ses actionnaires pour endiguer l'hémorragie de cash provoquée par l'épidémie de coronavirus.

"Nous continuons avec les mêmes actionnaires et les mêmes banques, au détail près que les banques auront transformé une partie de leurs créances en capital et vont avoir à peu près 25% du capital de Novares de demain", a dit à Reuters Pierre Boulet, PDG de Novares, qui emploie 12.000 personnes.

Le fonds Equistone, qui détenait jusqu'ici 72% du capital, réinvestira 60 millions d'euros en capital et conservera la majorité absolue. Juste avant le redressement judiciaire, Bpifrance (15% du capital) avait déjà injecté 15 millions.

Novares pourra également compter sur un prêt garanti de l'Etat (PGE) de 71 millions d'euros, sur lequel les discussions avec les banques se sont finalement débloquées.

Créé à Monaco il y a 72 ans, l'équipementier a déjà frôlé la faillite en 2009. Il avait alors été sauvé par le Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA), qui a intégré depuis Bpifrance.

Une solution alternative au plan de continuation consistait à céder le groupe à des repreneurs. Parmi les candidats qui ont été cités pour un rachat de Novares, on trouve les fonds Atlas et Apollo, ou encore l'équipementier français Akwel, ex MGI-Coutier.

(Gilles Guillaume, édité par)

`