Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le patron de presse Jimmy Lai réclame le soutien des USA pour Hong Kong

reuters.com  |   |  400  mots
Le patron de presse jimmy lai reclame le soutien des usa pour hong kong[reuters.com]
(Crédits : Tyrone Siu)

par Greg Torode et James Pomfret

HONG KONG (Reuters) - Le patron de presse Jimmy Lai, l'un des plus bruyants défenseurs des libertés et de la démocratie à Hong Kong, a promis vendredi de se battre jusqu'au bout contre le projet de la Chine d'instaurer une loi de sécurité nationale dans la ville.

"Ce que j'ai, c'est cet endroit qui me l'a donné, je me battrai jusqu'au dernier jour. Ce sera un honneur si je (...) me sacrifie", a-t-il dit à Reuters, interrogé dans son bureau.

Next Media, son groupe de presse, est considéré comme l'un des derniers bastions de la liberté dans les médias à Hong Kong. Next Digital publie Apple Daily, un tabloïd à succès réputé pour sa couverture critique à l'égard de la Chine et des autorités hongkongaises. Ce journal est toutefois confronté à une baisse de ses revenus publicitaires et à des attaques régulières des partisans de la Chine.

Si les détails du projet de loi ne sont pas encore connus, certains pensent que ce texte contre la subversion, la sécession, le terrorisme et l'ingérence étrangère permettra de museler plus facilement les organes de presse comme ceux de Jimmy Lai.

"Assurément, le soutien extérieur, la soi-disant influence étrangère est notre seul salut", a dit Jimmy Lai, alors que le président américain Donald Trump devrait annoncer ce vendredi des initiatives des Etats-Unis face au projet chinois. "Je pense que si les Américains nous apportent un soutien très puissant, d'autres pays suivront. L'Amérique doit se placer en tête."

Jimmy Lai s'attend à ce que Donald Trump puisse commencer par des saisies d'actifs ou des sanctions ciblées.

"La question, ce n'est pas Hong Kong, la question c'est la Chine. Il faut les rendre personnellement responsables afin qu'ils ressentent la douleur", a-t-il dit.

Comme d'autres défenseurs de la démocratie, Jimmy Lai a été arrêté à deux reprises cette année pour participation à des rassemblements illégaux dans le cadre des vastes manifestations entamées l'an dernier contre l'exécutif local et les intentions prêtées à la Chine.

Pékin affirme pour sa part vouloir défendre la sécurité et la stabilité de Hong Kong et dénonce une agitation soutenue par des puissances extérieures, notamment les Etats-Unis.

(version française Bertrand Boucey, édité par Jean-Stéphane Brosse)

`