Téléchargez
notre application
Ouvrir

Poutine sermonne Norilsk Nickel après la marée noire dans l'Arctique

reuters.com  |   |  298  mots
Poutine sermonne norilsk nickel apres la maree noire dans l'arctique[reuters.com]
(Crédits : Sputnik)

MOSCOU (Reuters) - Vladimir Poutine a ordonné vendredi de durcir la loi pour prévenir de nouvelles catastrophes écologiques en Russie après la marée noire survenue le 29 mai dernier près de Norilsk, dans l'Arctique.

Lors d'une visioconférence retransmise à la télévision, le président russe s'en est pris directement au milliardaire Vladimir Potanine, le patron du groupe minier Norilsk Nickel, qu'il a accusé de ne pas avoir remplacé à temps le réservoir de carburant d'une centrale électrique de Norilsk dont l'effondrement est à l'origine de la fuite de 21.000 tonnes d'hydrocarbures dans les fleuves et sous-sol de la région.

Greenpeace a comparé l'ampleur de ce désastre écologique à la marée noire provoquée en 1989 en Alaska par le naufrage du pétrolier Exxon Valdez.

"Si vous aviez changé la loi dans les délais, cette catastrophe ne se serait pas produite et la société n'aurait pas eu à payer le coût du nettoyage", a déclaré Poutine en sermonnant Potanine, premier actionnaire de Norilsk Nickel avec 34,6% des parts.

Le coût du nettoyage a été évalué par le groupe minier à plus de 10 milliards de roubles, soit 130 millions d'euros environ.

Norilsk Nickel a expliqué que la fonte du pergélisol pourrait avoir érodé les fondations du réservoir et entraîné son effondrement.

Le porte-parole du Kremlin a déclaré vendredi que le départ de Potanine, cible d'appels à la démission, n'était pas à l'ordre du jour. Une enquête déterminera les responsabilités, a expliqué Dmitri Peskov.

Selon le site d'informations russe RBC, une agence de sécurité russe avait listé lors d'inspections en 2017 et 2018 des dizaines d'infractions sur le site, géré par une filiale de Norilsk Nickel.

(Anastasia Teterevleva et Polina Devitt, version française Jean-Stéphane Brosse)

`