Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : La situation reste contrôlée malgré les 200 clusters en France, déclare Véran

reuters.com  |   |  309  mots
Coronavirus: la situation reste controlee malgre les 200 clusters en france, declare veran[reuters.com]
(Crédits : Denis Balibouse)

PARIS (Reuters) - La circulation du nouveau coronavirus reste sous contrôle en France métropolitaine un mois et demi après la levée du confinement et les mesures de traçage et d'isolement ont permis d'éviter qu'il ne se diffuse dans la population à partir des quelque 200 clusters identifiés, a déclaré jeudi le ministre de la Santé Olivier Véran.

"En France métropolitaine, nous identifions plus de 200 clusters depuis le déconfinement, mais depuis dix semaines consécutives le nombre de cas se réduit et nous avons tous les indicateurs qui montrent que la situation est contrôlée", a souligné Olivier Véran sur RTL.

"Depuis plus de dix semaines que nous avons levé le confinement et que nous traquons le virus (...) il n'y a pas eu de diffusion communautaire à partir d'un cluster, c'est-à-dire que les zones d'activité du virus restent cantonnées à des lieux précis", a-t-il ajouté.

Seule la Guyane fait exception, la "reprise épidémique" dans cette collectivité d'Amérique du Sud ayant abouti à la mise en place de restrictions d'ouvertures de certains lieux publics.

Alors que des reconfinements localisés ont été mis en place dans plusieurs pays confrontés à une reprise des contaminations dans de nouveaux foyers épidémiques, alimentant les craintes d'une deuxième vague, Olivier Véran a assuré que le gouvernement mettait "tout en oeuvre pour éviter un rebond de l'épidémie".

"Nous avons préparé un plan en cas de rebond de l'épidémie de manière à éviter tout prix de revenir à une solution de confinement généralisé", a-t-il souligné, en citant la protection des personnes les plus fragiles, la protection dans les Ehpad et une politique renforcée de tests et de "contacts tracing" parmi les grandes orientations de ce plan.

(Myriam Rivet, édité par Blandine Hénault)

`