Téléchargez
notre application
Ouvrir

France : La réforme des retraites pas prioritaire pour les partenaires sociaux

reuters.com  |   |  376  mots
France: la reforme des retraites pas prioritaire pour les partenaires sociaux[reuters.com]
(Crédits : Pool New)

PARIS (Reuters) - La volonté affichée de l'exécutif de relancer rapidement les discussions sur la réforme des retraites ne fait pas l'unanimité chez les partenaires sociaux, qui jugent que cette question n'est pas prioritaire alors que l'économie française accuse le choc de la crise sanitaire des derniers mois, avec de sombres perspectives pour l'emploi.

"La question des retraites, qui est une question importante dont il faudra se saisir un jour, ce n'est pas la question prioritaire du moment (...) parce que la crise du COVID a montré des problèmes d'emploi, des problèmes d'exclusion, des problèmes de pauvreté et il vaudrait mieux répondre à ces questions-là", a estimé Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, lundi sur LCI.

"Il n'y a pas à discuter d'une réforme des retraites maintenant, ce n'est pas le moment et on n'est pas les seuls à le penser, toutes les organisations syndicales le pensent et le patronat le pense aussi", a-t-il ajouté en soulignant que "le vrai sujet de la rentrée, de l'automne, c'est la question de l'emploi".

Un point de vue partagé par Laurent Escure, secrétaire général de l'Unsa, qui s'est dit "dubitatif" sur la relance des discussions sur un dossier "très sensible" et "vecteur de tensions, de crispations".

"Il y a peut-être d'autres priorités à gérer (...) on a le paquet à mettre sur la reprise économique et la sauvegarde de l'emploi et du pouvoir d'achat", a-t-il estimé lundi sur BFM Business.

Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, a suggéré samedi lors d'une intervention aux rencontres du Cercle des économies "Aix en Seine" de faire une "pause" sur la question du financement des retraites, en estimant que "cet été, toute notre énergie doit être mobilisée pour sauver les entreprises et l'emploi".

Le chef de l'Etat a souhaité, dans un entretien publié vendredi dans la presse quotidienne régionale, que le nouveau gouvernement relance cet été la concertation avec les partenaires sociaux sur cette réforme et le nouveau premier ministre Jean Castex a fait part dans un entretien accordé au Journal du Dimanche de son souhait de régler ce dossier "à court terme".

(Myriam Rivet, édité par Jean-Stéphane Brosse)

`