Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA : Trump dit qu'il va interdire l'application TikTok

reuters.com  |   |  429  mots
Usa: trump dit qu'il va interdire l'application tiktok[reuters.com]
(Crédits : Florence Lo)

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi soir qu'il avait prévu de signer dès samedi un décret interdisant TikTok aux Etats-Unis, accentuant la pression sur la firme chinoise propriétaire de l'application vidéo pour qu'elle la vende.

Cette mesure marquerait un pic des préoccupations de Washington en matière de sécurité nationale, alors que des représentants s'inquiètent de la gestion par TikTok des données privées des utilisateurs.

Il s'agirait aussi d'un revers majeur pour ByteDance, l'entreprise basée à Pékin qui détient TikTok et qui est devenue l'un des rares conglomérats chinois à la dimension mondiale grâce au succès commercial de l'application.

L'annonce de Donald Trump fait suite à d'intenses négociations dans la journée entre la Maison blanche, ByteDance et de possibles repreneurs pour TikTok, dont Microsoft.

Reuters a appris de source proche du dossier que les discussions n'avaient pas permis de parvenir à un accord pour que la compagnie chinoise cède ses activités aux Etats-Unis. Les discussions devraient se poursuivre dans les prochains jours.

Les attentes de ByteDance, qui valorise TikTok à plus de 50 milliards de dollars et qui insiste pour rester au capital de l'application, ont compliqué les pourparlers, a déclaré une autre source.

"Nous les interdisons aux Etats-Unis", a dit Donald Trump, à propos de TikTok, à des journalistes à bord d'Air Force One. "Je signerai le document demain".

On ne sait, pour l'heure, les moyens légaux sur lesquels le président américain compte s'appuyer pour interdire l'application, et comment une telle interdiction serait mise en application.

Très prisée des adolescents, TikTok permet de créer de courtes vidéos à grand renfort d'effets spéciaux. Elle compte aux Etats-Unis près de 80 millions d'utilisateurs actifs chaque mois.

ByteDance, Microsoft et le département américain du Trésor - qui préside le panel gouvernemental ayant examiné les statuts de TikTok - ont décliné des demandes de commentaire.

"Si nous ne commentons pas les rumeurs ou les spéculations, nous sommes confiants dans le succès à long-terme de TikTok", a dit la plateforme vidéo dans un communiqué.

Alors que les relations entre Washington et Pékin se sont détériorées à propos du commerce, de l'autonomie de Hong Kong et de la propagation du coronavirus, TikTok est devenu un nouveau point de litige entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

(Alexandra Alper et David Shepardson à Washington, Echo Wang à New York; version française Claude Chendjou, Henri-Pierre André et Jean Terzian)

`