Téléchargez
notre application
Ouvrir

Bolivie : Morales n'aura "aucun rôle" au gouvernement, selon le président élu

reuters.com  |   |  284  mots
Bolivie: morales n'aura aucun role au gouvernement, selon le president elu[reuters.com]
(Crédits : Ueslei Marcelino)

LA PAZ (Reuters) - Luis Arce, président élu de la Bolivie, a déclaré mardi à Reuters que l'ancien président Evo Morales, qui préside son parti mais vit en exil en raison d'accusations de sédition, ne jouerait "aucun rôle" dans son gouvernement.

Luis Arce a remporté l'élection présidentielle de dimanche avec plus de 50% des voix contre le candidat centriste Carlos Mesa, qui obtiendrait environ 32% des suffrages, selon un décompte effectué après dépouillement de près de 60% des bulletins.

Depuis l'Argentine, où il est exilé depuis un an, Evo Morales reste président du Mouvement pour le socialisme (MAS), le parti d'Arce, mais ce dernier a indiqué que son influence resterait minime.

"Il n'aura aucun rôle à jouer dans notre gouvernement", a assuré Luis Arce dans les bureaux du MAS à La Paz, la capitale bolivienne.

"Il peut revenir dans le pays quand il le souhaite car il est bolivien, mais au gouvernement, c'est à moi de décider qui fera partie de l'administration et qui n'en fera pas partie", a-t-il ajouté.

Ancien producteur de coca, premier Amérindien à avoir accédé à la présidence de la nation andine, Evo Morales se trouve en Argentine où il bénéficie du statut de réfugié.

Evo Morales fait l'objet d'un mandat d'arrêt émis contre lui par le ministère public bolivien pour sédition et terrorisme.

"Le droit à une procédure régulière n'a pas été respecté dans plusieurs affaires le concernant", a déclaré Luis Arce.

"Je regrette que la politique ait été judiciarisée, la droite a judiciarisé la politique", a-t-il ajouté.

(Marcelo Rochabrun; version française Camille Raynaud, édité par Jean-Stéphane Brosse)