Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les ventes de L'Oréal rebondissent avec la fin des confinements

reuters.com  |   |  548  mots
L'oreal fait mieux que prevu au 3e trimestre et renoue avec la croissance[reuters.com]
(Crédits : Regis Duvignau)

par Sarah White

PARIS (Reuters) - L'Oréal a annoncé jeudi avoir renoué avec la croissance de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, au cours duquel le groupe français de cosmétique a brillé auprès de la clientèle chinoise et poursuivi ses lancements de produits.

Comme les acteurs du luxe, L'Oréal a durement souffert des confinements de population à travers le monde dans la première partie de l'année en raison de l'épidémie due au nouveau coronavirus, qui a entraîné des fermetures de boutiques, y compris dans les aéroports, mais aussi des salons de coiffure où le groupe distribue des produits aux professionnels.

Les ventes se sont redressées depuis dans la plupart de ses divisions, notamment dans les produits grand public tels que ceux de la marque Garnier vendus en supermarché.

Le chiffre d'affaires total du groupe s'est élevé juste au-dessus de 7 milliards d'euros sur la période juillet-septembre, en hausse de 1,6% en données comparables.

Il avait chuté de 19% au cours des trois mois précédents et les analystes s'attendaient à ce qu'il se contracte encore.

La division la plus dynamique, avec un bond de près de 30% de ses ventes, a été la "cosmétique active" avec ses marques de produits dermatologiques comme Vichy, La Roche Posay et CeraVe, achetée en 2017.

Le PDG Jean-Paul Agon, qui s'apprête à transmettre la direction générale à Nicolas Hieronimus en mai prochain, a souligné au cours d'une conférence téléphonique avec des analystes que L'Oréal avait gagné des parts de marché sur ce segment.

LA DIVISION LUXE À LA PEINE

Interrogé au sujet d'un éventuel essor des produits de "bien-être" avec le confinement, au cours duquel les gens auraient été soucieux de prendre soin de leur corps, Jean-Paul Agon a jugé qu'il ne s'agissait pas d'un facteur essentiel dans la croissance de cette division de "cosmétique active".

Le PDG a souligné que L'Oréal avait réalisé une meilleure performance que ses concurrents sur le primordial marché chinois, où il dispose d'une forte présence. Des marques de luxe comme Hermès ou Louis Vuitton ont aussi fait état d'une amélioration de la demande en Asie.

"Le fait que les consommateurs chinois n'aient plus voyagé est dommage pour le travel retail mais une aubaine pour nos affaires en Chine", a dit Jean-Paul Agon.

L'Oréal, qui a lancé une campagne avec Lady Gaga pour un parfum Valentino, a dit avoir poursuivi ses investissements dans le marketing malgré la crise et avoir bénéficié d'une nouvelle accélération de ses ventes en ligne.

Sa division "L'Oréal Luxe", où est logée la marque Lancôme et qui fabrique des produits cosmétiques pour Armani, est toutefois restée à la traîne et a vu ses ventes se contracter de 6,2%. Le groupe a notamment attribué cette performance négative aux restrictions de voyage.

Jean-Paul Agon a exprimé sa prudence face à la résurgence de l'épidémie de COVID-19, notamment en Europe, mais il a dit s'attendre à une nouvelle progression du chiffre d'affaires au quatrième trimestre.

Le groupe a confirmé que son chiffre d'affaires à données comparables devrait croître sur l'ensemble du deuxième semestre.

(Version française Bertrand Boucey)