Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : Les bars de Barcelone reprennent vie après cinq semaines de fermeture

reuters.com  |   |  366  mots
Coronavirus: les bars de barcelone reprennent vie apres cinq semaines de fermeture[reuters.com]
(Crédits : Nacho Doce)

BARCELONE (Reuters) - Les bars et les restaurants de Barcelone ont rouvert lundi, alors que la Catalogne assouplit progressivement les restrictions liées au coronavirus.

"Les gens du quartier étaient impatients de voir les bars rouvrir. Ils nous le demandaient tous les jours et attendaient ce lundi avec impatience", a déclaré à Reuters Eduardo de Vincenzo, un restaurateur âgé de 68 ans.

La Catalogne a été la première région d'Espagne à ordonner la fermeture complète des bars et des restaurants, à la mi-octobre, pour faire face à la deuxième vague de COVID-19, et elle est la première à autoriser leur réouverture, avec le recul de l'épidémie.

Un couvre-feu nocturne reste cependant en vigueur et des mesures strictes continuent d'être appliquées dans le reste du pays, comme dans la majeure partie de l'Europe.

La Catalogne a également autorisé la réouverture des théâtres, des cinémas, des salles de concerts et des installations sportives de plein air avec un taux d'occupation maximum de 50%.

Après la consternation causée par la deuxième fermeture du secteur cette année, les propriétaires de bars et de restaurants restent inquiets, d'autant qu'ils doivent encore fermer leurs établissement à 21h30.

"C'est très dur parce qu'il y a des impôts. Il faut tout payer, il y a des dettes. Avant, nous ne devions rien et maintenant nous devons de l'argent, c'est une triste réalité qui, je pense, est la même de partout", regrette Eduardo de Vincenzo.

Cette fermeture a eu un impact sur les revenus du personnel explique Susana Rubio, gérante d'un autre café, qui s'attend à ce que les affaires restent calmes sans la reprise du tourisme.

"C'est un processus très lent (...) S'il n'y a pas de tourisme, nos ventes diminuent de moitié", a-t-elle précisé.

L'état d'urgence a été imposé pour six mois fin octobre en Espagne, où 1,55 million de cas de COVID-19 et 42.619 décès ont été recensés, ce qui en fait le deuxième pays d'Europe occidentale le plus touché après la France en nombre de contaminations.

(Jordi Rubio et Luis Felipe Castilleja, version française Kate Entringer, édité par Jean-Philippe Lefief)