Téléchargez
notre application
Ouvrir

La FTC et 46 Etats américains accusent Facebook d'entrave à la concurrence

reuters.com  |   |  319  mots
La ftc et plusieurs etats americains accusent facebook d'entrave a la concurrence[reuters.com]
(Crédits : Dado Ruvic)

WASHINGTON (Reuters) - La Commission fédérale américaine du commerce (FTC) et un regroupement de 46 Etats américains a porté plainte mercredi contre Facebook qu'ils accusent d'avoir enfreint la législation antitrust.

Dans un communiqué, la FTC dit qu'elle pourrait réclamer, "entre autres choses, la cession d'actifs, dont Instagram et WhatsApp".

Dans son dépôt de plainte, la coalition formée par 46 Etats, la ville de Washington et l'île de Guam a aussi demandé à ce que les acquisitions de Whatsapp et Instagram par Facebook soient déclarées illégales.

"Pendant près d'une décennie, Facebook a utilisé sa son monopole pour écraser ses rivaux, étouffer la concurrence, tout cela au détriment des utilisateurs", a déclaré la procureur générale de New York, Letitia James.

Letitia James a déclaré que la société avait utilisé de vastes sommes d'argent pour acquérir ses rivaux avant qu'ils ne puissent menacer sa position dominante sur le marché.

Facebook a déclaré examiner les plaintes antitrust de la FTC et de l'État.

L'entreprise a déclaré que le gouvernement américain "veut tout reprendre à zéro sans tenir compte de l'impact que ce précédent aurait sur la communauté des affaires au sens large ou sur les personnes qui choisissent nos produits chaque jour".

En octobre, le département américain de la Justice et 11 Etats ont déposé plainte contre Google, accusé d'abuser de sa position sur les marchés de la recherche et de la publicité en ligne pour nuire à ses concurrents.

Ces procédures s'annoncent comme les plus importantes dans le domaine de l'antitrust aux Etats-Unis depuis plus de 20 ans et peuvent être comparée à celle qui a visé Microsoft en 1998, voire à celle de 1974 qui a conduit à l'éclatement forcé de l'opérateur de télécommunications AT&T.

(Diane Bartz; version française Camille Raynaud)