Téléchargez
notre application
Ouvrir

La France ne veut plus de "surenchère tarifaire" avec les USA, déclare Le Drian

reuters.com  |   |  309  mots
La france ne veut plus de surenchere tarifaire avec les usa, declare le drian[reuters.com]
(Crédits : Kevin Lamarque)

PARIS (Reuters) - L'Union européenne doit parvenir au plus vite à un accord commercial avec l'administration du président élu américain Joe Biden pour mettre fin à la "surenchère tarifaire" entre les deux blocs, déclare le chef de la diplomatie française dans le Journal du Dimanche.

"Le dossier qui empoisonne tout le monde, c'est celui de la surenchère tarifaire et des taxes sur l'acier, le numérique, Airbus et plus singulièrement notre secteur viticole si l'on veut prendre un exemple très important", relève Jean-Yves Le Drian.

Le ministre des Affaires étrangères émet le souhait que l'Union européenne (UE) et les Etats-Unis trouvent une "méthode" leur permettant de surmonter leur contentieux.

"Cela peut prendre du temps mais, en attendant, on peut toujours décréter des moratoires", souligne-t-il.

Washington a annoncé fin décembre son intention de relever les surtaxes imposées à certains produits européens, dont des pièces détachées pour avions et des vins français et allemands, dans le cadre du litige sur les subventions accordées à l'aéronautique, initiative à laquelle Bruxelles n'a pas souhaité répondre jusqu'à présent.

Soufflant le chaud et le froid, l'administration du président sortant Donald Trump a en revanche annoncé début janvier la suspension jusqu'à nouvel ordre du projet d'augmentation des droits de douanes sur certains produits français dans le cadre d'un autre contentieux, celui de la taxation par Paris des grandes entreprises américaines du numérique (GAFA).

La Commission européenne, qui entend proposer une réforme de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en février, espère régler avec les Etats-Unis le différend Airbus/Boeing dans les six mois, a déclaré vendredi la directrice générale du Commerce de l'exécutif européen.

(John Irish et Tangi Salaün)