Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les USA appellent l'Australie à ne pas contraindre Facebook et Google à payer la presse

reuters.com  |   |  279  mots
Les usa appellent l'australie a ne pas contraindre facebook et google a payer la presse[reuters.com]
(Crédits : Regis Duvignau)

par Paulina Duran

SYDNEY (Reuters) - Le gouvernement américain a demandé à l'Australie de retirer le projet de loi visant à contraindre Facebook et Google à rémunérer les groupes de presse locaux pour leurs contenus, une démarche inédite dans le monde que l'Australie estime nécessaire pour protéger le journalisme indépendant.

Dans une requête demandant au gouvernement australien de "suspendre" le projet, des membres du bureau du représentant américain au Commerce suggèrent plutôt à l'Australie d'"étudier davantage les marchés, et si cela est approprié, de développer un code volontaire".

Le projet de loi, qui bénéficie d'un important soutien politique et est actuellement étudié par une commission sénatoriale, prévoit de contraindre Google et Facebook à verser un montant obligatoire pour les contenus de la presse australienne si aucun accord commercial n'est conclu.

"Le gouvernement américain craint que cette tentative, via une loi, de réguler les positions concurrentielles d'acteurs spécifiques (...) au détriment évident de deux entreprises américaines, puisse engendrer des conséquences néfastes", est-il écrit dans la requête transmise par Washington avec le sceau du bureau exécutif du président.

Une telle démarche pourrait aussi "alimenter les préoccupations sur le respect des obligations commerciales internationales de l'Australie", ajoutent les représentants américains.

Répondant à une demande de commentaire, le secrétaire au Trésor, Josh Frydenberg, a déclaré que le gouvernement australien "était engagé à avancer sur un code obligatoire" qui répondra "aux déséquilibres" des positions de négociations entre les plateformes digitales et les groupes de presse.

(version française Jean Terzian)