Téléchargez
notre application
Ouvrir

Chine : Première apparition publique de Jack Ma depuis octobre

reuters.com  |   |  364  mots
Chine: premiere apparition publique de jack ma depuis octobre[reuters.com]
(Crédits : Aly Song)

SHANGHAI (Reuters) - Jack Ma, fondateur du géant chinois en ligne Alibaba Group, s'est entretenu mercredi avec une centaine d'enseignants de zones rurales de la Chine lors d'une visioconférence, ce qui constitue la première apparition publique de l'homme d'affaires depuis octobre dernier.

La disparition de Jack Ma de la scène publique ces derniers mois avait alimenté d'intenses spéculations.

Le milliardaire chinois n'était pas apparu en public depuis un forum organisé le 24 octobre à Shanghai, où il a critiqué la réglementation financière chinoise, ce qui a entraîné la suspension de l'introduction en Bourse très attendue de 37 milliards de dollars (31,57 milliards d'euros) de la branche fintech d'Alibaba, Ant Group <688688.SS >.

Jusque-là, Jack Ma multipliait les apparitions publiques et était souvent invité à prendre la parole lors de conférences ou d'autres événements, bien que ceux-ci se soient raréfiés en 2020 en raison de la pandémie de coronavirus.

L'information de la participation de Jack Ma à une visioconférence, initialement rapportée par le site d'informations Tianmu News, a été confirmée par Alibaba et son organisation caritative, Jack Ma Foundation.

Jack Ma, un ancien professeur d'anglais, a participé mercredi à une cérémonie en ligne organisée par la fondation en l'honneur d'enseignants dans les zones rurales, ont-ils indiqué, se refusant à tout autre commentaire.

A la Bourse de Hong Kong, l'action Alibaba a grimpé mercredi de 8,52%.

"Après les nombreuses rumeurs qui ont circulé à son sujet, la réapparition de Jack Ma a rassuré les investisseurs et leur a permis d'acheter des actions qui étaient à la traîne sur le marché", a déclaré Steven Leung, directeur des ventes de la société de courtage UOB Kay Hian à Hong Kong.

Le titre Alibaba a ainsi effacé les pertes subies en décembre, après que les autorités chinoises ont ouvert une enquête contre le géant du commerce en ligne pour des pratiques monopolistiques présumées.

La valeur reste toutefois encore 11% en dessous du niveau précédent à la suspension de l'introduction en Bourse d'Ant Group.

(Brenda Goh; version française Jean Terzian et Laura Marchioro, édité par Blandine Hénault)