Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Europe plus unie après quatre années d'administration Trump, selon Le Drian

reuters.com  |   |  351  mots
L'europe plus unie apres quatre annees d'administration trump, selon le drian[reuters.com]
(Crédits : Francois Lenoir)

PARIS (Reuters) - Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, s'est félicité dimanche de la reprise du multilatéralisme entre les Etats-Unis et l'Europe mais a fait savoir que la relation transatlantique, éprouvée avec l'administration Trump, ne pouvait pas être celle d'il y a quatre ans.

"America first (le slogan de Donald Trump), ça a été America alone, l'Amérique seule", a-t-il dit sur l'émission Questions politiques de France inter, Franceinfo et Le Monde.

"On a essayé de tenir les murs de l'accord sur le climat, de l'accord sur l'Iran, des initiatives autour de l'Organisation mondiale du commerce, du bilatéralisme", a-t-il ajouté.

Il s'est donc félicité que le multilatéralisme puisse "reprendre sa marche", avec, notamment le retour des Etats-Unis dans l'accord de Paris sur le climat ou encore dans l'Organisation mondiale de la Santé, quittée en juillet.

"Ceci étant, ce ne sera pas une parenthèse, ces quatre années", a ajouté Jean-Yves Le Drian.

"Entre-temps, peut-être indirectement à cause de Trump, l'Union européenne s'est assurée, a grandi, est sortie de sa naïveté, a affirmé qu'au niveau de la sécurité, elle pouvait commencer à avoir une posture, que concernant les échanges commerciaux, (...) si les Etats-Unis mettaient des taxes, elle pouvait elle-même en mettre", a-t-il ajouté.

Il a précisé que sur un certain nombre d'enjeux industriels majeurs, comme le numérique, l'Europe avait réalisé qu'elle pouvait avoir sa propre souveraineté.

"L'Europe qui est là maintenant, n'est plus la même que celle qui existait il y a quatre ans", résume-t-il.

Quelques jours après son investiture, Joe Biden s'efforce de renouer les liens avec les nations alliées.

Il s'est entretenu par téléphone avec le premier ministre canadien, Justin Trudeau, le président mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador et le premier ministre britannique, Boris Johnson, pour faire part de sa volonté de renforcer leur coopération., et

Il doit s'entretenir en début de soirée avec le président de la République, Emmanuel Macron, selon l'Elysée.

(Caroline Pailliez, avec Elizabeth Pineau)