Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : L'épidémie recule en Russie, restrictions assouplies à Moscou

reuters.com  |   |  378  mots
Coronavirus: l'epidemie recule en russie, restrictions assouplies a moscou[reuters.com]
(Crédits : Shamil Zhumatov)

MOSCOU (Reuters) - L'épidémie de COVID-19 recule à Moscou, a déclaré mercredi le maire Sergueï Sobianine en levant certaines restrictions imposées pour contenir la propagation du coronavirus, ce qui va permettre aux bars, restaurants et boîtes de nuit de rouvrir complètement.

Le nombre de nouvelles contaminations à Moscou n'a pas dépassé 3.000 par jour au cours de la semaine écoulée et, pour la première fois depuis mi-juin, plus de la moitié des lits dédiés aux malades du COVID-19 sont inoccupés dans les hôpitaux de la ville, a écrit Sergueï Sobianine sur son blog personnel.

La Russie, qui a lancé en décembre un programme de vaccination volontaire avec son vaccin Spoutnik V, a observé un recul constant du nombre des contaminations depuis une progression record le 24 décembre. Les autorités ont décidé de ne pas imposer un nouveau confinement strict, privilégiant des mesures ciblées.

La Russie a fait état mercredi de 17.741 nouvelles infections, contre plus de 18.000 la veille, portant son total à 3.774.672 cas. Elle a aussi recensé 594 décès supplémentaires, pour un bilan de 71.076 morts depuis le début de l'épidémie.

"L'épidémie est en recul et, dans ces circonstances, notre devoir est de créer les conditions d'un redressement le plus rapide possible de l'économie", a déclaré Sergueï Sobianine.

"Mes plus chaleureuses félicitations à vous, mes amis, pour notre victoire commune et cette étape supplémentaire vers un retour à une vie normale dans la belle ville de Moscou", a-t-il ajouté, tout en soulignant que le combat n'était pas encore terminé et que la prudence continuait de s'imposer.

Le maire a levé l'ordonnance qui, depuis le 13 novembre, interdisait aux restaurants, bars et discothèques d'accueillir des clients entre 23h00 et 6h00.

Il a également déclaré que les entreprises ne seraient plus obligées d'imposer le télétravail à au moins 30% de leurs employés.

Les mesures contraignant les universités publiques à fonctionner à distance, avec un apprentissage en ligne pour les étudiants, seront réexaminées le 6 février.

Le port du masque reste exigé dans les magasins et dans les transports publics.

(Anton Kolodyazhnyy et Alexander Marrow, version française Flora Gomez, édité par Bertrand Boucey)