Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les Etats-Unis ont arrêté l'épouse du narcotrafiquant "El Chapo"

reuters.com  |   |  349  mots
Les etats-unis ont arrete l'epouse du narcotrafiquant el chapo[reuters.com]
(Crédits : Jeenah Moon)

par Jonathan Stempel

NEW YORK (Reuters) - L'épouse de l'ancien baron mexicain de la drogue Joaquin Guzman, dit "El Chapo", a été arrêtée lundi pour son implication présumée dans un trafic de drogue international, a déclaré le département américain de la Justice.

Emma Coronel Aispuro, 31 ans, a été arrêtée à l'aéroport international de Dulles, en Virginie du Nord, et devrait comparaître mardi devant un tribunal de Washington.

On ne sait pas dans l'immédiat la raison exacte pour laquelle Emma Coronel Aispuro, qui détient la double nationalité américaine et mexicaine, se trouvait dans la région de la capitale fédérale américaine. Aucun avocat la représentant n'a pu être identifié pour le moment.

Cette arrestation survient deux ans après le procès très médiatisé à New York de Joaquin Guzman, désormais âgé de 63 ans, qui a été reconnu coupable d'un vaste narcotrafic entre le Mexique et les Etats-Unis lorsqu'il était à la tête du cartel de Sinaloa. "El Chapo" a été condamné en juillet 2019 à une peine d'emprisonnement à perpétuité.

Un chef d'inculpation pour complot en vue de distribuer de la drogue aux Etats-Unis a été retenu contre Emma Coronel Aispuro, que les procureurs accusent aussi d'avoir aidé son mari à s'échapper grâce à un tunnel en juillet 2015 de la prison mexicaine dans laquelle il était détenu et d'avoir préparé une nouvelle évasion après la capture d'"El Chapo" par les autorités mexicaines en janvier 2016.

Les efforts conjoints des Etats-Unis et du Mexique dans la lutte contre le trafic de drogue ont été mis à mal par l'arrestation en octobre dernier à Los Angeles de l'ancien ministre mexicain de la Défense, Salvador Cienfuegos.

Toutefois le département américain de la Justice a abandonné un mois plus tard les poursuites contre l'ancien ministre, lequel est retourné au Mexique où il a par la suite été exonéré.

(Jonathan Stempel à New York, Eric Beech et Mark Hosenball à Washington, Dave Graham et Lizbeth Diaz à Mexico; version française Jean Terzian)