Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Italien suspecté d'espionnage a donné à la Russie des données hautement confidentielles

reuters.com  |   |  255  mots
L'italien suspecte d'espionnage a donne a la russie des donnees hautement confidentielles[reuters.com]
(Crédits : Guglielmo Mangiapane)

par Crispian Balmer et Domenico Lusi

ROME (Reuters) - La police italienne a découvert un stock de documents militaires confidentiels qu'un officier de la marine italienne aurait selon eux transmis à un représentant russe en échange d'argent, a-t-on appris jeudi d'une source judiciaire.

Walter Biot, âgé de 54 ans, a été arrêté mardi dans la capitale italienne Rome. Une source policière a indiqué qu'il avait été aperçu en train de remettre des informations à un émissaire de l'armée russe contre une somme de 5.000 euros.

Selon cette source, qui a eu accès aux dossiers, la police a récupéré une carte mémoire informatique contenant 181 photos classées confidentielles, neuf classées hautement confidentielles et 47 documents de l'Otan classés secrets.

L'avocat de Walter Biot, Roberto De Vita, a déclaré à un journal italien que son client l'avait informé qu'il avait remis des informations à la Russie en échange d'argent, mais qu'il niait avoir transmis des documents confidentiels.

Au cours d'une première audience devant un tribunal jeudi, Walter Biot a refusé de s'exprimer. Son avocat a déclaré aux journalistes que Biot demandait du temps pour "rassembler ses pensées".

Par la suite, interrogé par le journal Corriera della Sera, Roberto De Vita a déclaré que son client lui avait confié n'être guidé par aucune idéologie et n'avoir aucunement eu l'intention de remettre "des documents qui auraient pu mettre l'Italie ou d'autres pays en danger".

(avec Andrew Osborn à Moscou; version française Jean Terzian, édité par Nicolas Delame)