Téléchargez
notre application
Ouvrir

Draghi accuse Erdogan d'avoir humilié Von der Leyen

reuters.com  |   |  232  mots
Draghi accuse erdogan d'avoir humilie von der leyen[reuters.com]
(Crédits : Hazem Ahmed)

ROME (Reuters) - Le président du Conseil italien, Mario Draghi, a accusé jeudi le président turc Recep Tayyip Erdogan d'avoir humilié cette semaine la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et a déclaré qu'il était important d'être franc avec les "dictateurs".

Ankara a rapidement réagi par la voix de son ministre des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, qui a condamné les propos "hideux" du dirigeant italien.

Ursula von der Leyen a été reléguée sur un canapé en retrait lorsqu'elle s'est rendue mercredi à Ankara avec le président du Conseil européen, Charles Michel, lequel a occupé le seul siège disponible au côté de Recep Tayyip Erdogan.

"Je suis en complet désaccord avec l'attitude d'Erdogan envers la présidente Von der Leyen (...) Ce n'était pas approprié et j'ai été très désolé pour l'humiliation que Von der Leyen a eu à subir", a déclaré Mario Draghi aux journalistes.

"Avec ces, disons-le, dictateurs, avec lesquels nous devons néanmoins nous coordonner, il faut être franc quand on exprime des visions et opinions différentes", a-t-il ajouté.

Selon l'agence de presse turque Anatolie, l'ambassadeur italien à Ankara a été convoqué par le ministère turc des Affaires étrangères suite aux propos de Mario Draghi.

(Angelo Amante et Gavin Jones à Rome, Daren Butler à Istanbul; version française Jean Terzian)