Téléchargez
notre application
Ouvrir

France : Le nombre de malades du COVID-19 en soins critiques monte encore

reuters.com  |   |  427  mots
Coronavirus: 5.769 patients en soins critiques[reuters.com]
(Crédits : Pascal Rossignol)

PARIS (Reuters) - Le nombre de patients atteints du COVID-19 et traités dans les services de soins critiques en France a poursuivi sa hausse samedi, montrent les chiffres publiés par les autorités sanitaires.

Au total, 5.769 patients sont actuellement hospitalisés en réanimation, en soins intensifs ou dans des unités de surveillance continue après 388 nouvelles admissions en 24 heures, selon les données publiées par Santé publique France.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, déclare dans une interview au Journal du dimanche (JDD) que "nous voyons les premiers signes qui montrent que le comportement des Français, les mesures de freinage et la vaccination ont enrayé la très forte hausse".

"Nous sommes autour de 40.000 cas quotidiens. Ca reste très haut (...) Nous devons encore tenir", ajoute-t-il.

Selon le ministre, la stabilisation du nombre de nouveaux cas est plus nette dans les départements où les mesures de freinage ont été prises dès le 20 mars.

L'augmentation du nombre de malades du COVID-19 en soins critiques, au plus haut depuis un an et qui menace de saturer le système hospitalier, a conduit le gouvernement à instaurer un nouveau confinement à l'échelle nationale, avec entre autres la fermeture pour trois semaines de tous les établissements scolaires.

Le nombre de patients en soins critiques avait culminé à un peu plus de 7.000 début avril 2020.

Le nombre de décès dans les établissements hospitaliers a parallèlement augmenté de 207 en 24 heures pour atteindre 72.450, précise SPF. Le nombre total de décès dans le pays depuis le début de l'épidémie atteint quant à lui 98.574.

Le nombre de nouveaux cas d'infection recensés en 24 heures est de 43.284 samedi, contre 42.243 la veille, ce qui porter à plus de cinq millions le nombre total d'infections par le coronavirus enregistrées en France depuis le début du suivi de la maladie.

L'évolution du nombre de cas est toutefois difficile à interpréter en raison de plusieurs problèmes de remontée et de traitement des chiffres ces derniers jours.

Le gouvernement compte sur les progrès de la vaccination pour amplifier l'impact du confinement sur les nouvelles contaminations. Samedi, le ministère de la Santé a fait état de 321.465 injections en 24 heures.

Ce sont ainsi 10,745 millions de personnes qui ont reçu au moins une première dose de l'un des vaccins autorisés dans l'Hexagone et 3,68 millions ont bénéficié de deux injections.

Ce dernier chiffre correspond à 5,5% de la population totale et 7% de la population majeure.

(Marc Angrand et Camille Raynaud)