Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : L'AEM lance une analyse sur le traitement de GSK par anticorps monoclonal

reuters.com  |   |  247  mots
Coronavirus: l'aem lance une analyse sur le traitement de gsk par anticorps monoclonal[reuters.com]
(Crédits : Matthew Childs)

PARIS (Reuters) - L'Agence européenne des médicaments (AEM) a annoncé jeudi avoir lancé une analyse des données disponibles sur l'utilisation de l'anticorps monoclonal du laboratoire britannique GlaxoSmithKline dans le traitement des patients souffrant d'un COVID-19.

Cette analyse, qui sera suivie d'un examen plus poussé si GSK soumet une demande d'autorisation de mise sur le marché, vise à éclairer "les autorités nationales qui pourraient décider d'utiliser ce traitement du COVID-19" avant qu'il n'ait reçu une autorisation formelle de commercialisation, souligne l'EMA dans un communiqué.

L'agence sanitaire européenne précise que son analyse portera notamment sur une étude comparant les effets de ce traitement, baptisé VIR-7831, à ceux d'un traitement placebo chez des personnes souffrant d'une forme légère à modérée de COVID-19 mais particulièrement susceptibles d'évoluer vers une forme plus grave.

Selon les résultats préliminaires de cette étude, le traitement de GSK (à base de copies d'anticorps dirigés contre le virus SARS-CoV-2 obtenues par génétique) a nettement réduit le risque d'hospitalisation de plus de 24 heures ou de décès, par rapport au placebo.

En France, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a accordé mi-mars deux autorisations temporaires d'utilisations à deux bithérapies d'anticorps monoclonaux - casirivimab/imdevimab du laboratoire Roche et bamlanivimab/etesevimab du laboratoire Lilly France - pour les patients adultes à risque de développer une forme grave de COVID-19.

(Myriam Rivet, avec Vishwadha Chander à Bangalore, édité par Nicolas Delame)