Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le prince Philip fait son dernier voyage

reuters.com  |   |  600  mots
Les britanniques disent adieu au prince philip[reuters.com]
(Crédits : Phil Noble)

par Andrew MacAskill et Guy Faulconbridge

WINDSOR (Reuters) - Le prince Philip a effectué samedi son dernier voyage avec des funérailles rendues particulières par les restrictions liées à la pandémie de coronavirus.

Le cercueil de celui qui fut le mari de la reine Elizabeth II pendant 73 ans a été conduit vers la chapelle St George du château de Windsor à bord d'une Land Rover spécialement aménagée.

Des membres éminents de la famille royale, parmi lesquels les princes Charles, William et Harry, ont suivi à pied le Defender T130 peint en vert militaire, la reine ayant pris place pour sa part dans une Bentley officielle.

La cérémonie, sans public et sans procession, a débuté après une minute de silence observée dans tout le pays à 14h00 GMT et suivie, à Windsor, d'un coup de canon.

Le cercueil, sur lesquel étaient posés la casquette et le sabre d'officier du prince Philip, est ensuite entré dans la chapelle.

Seules 30 personnes ont pu assister à la cérémonie, dans le strict respect des restrictions sanitaires, avec port du masque.

La reine, vêtue de noir et masquée elle aussi, a suivi la cérémonie à l'écart des membres de sa famille afin de respecter les règles de distanciation sociale.

"C'est la reine, elle se comportera avec la dignité et le courage qu'on lui connaît", avait déclaré l'archevêque de Cantorbéry, Justin Welby, avant l'office religieux auquel il a participé.

"Et, en même temps, elle dit adieu à quelqu'un auquel elle a été mariée pendant 73 ans."

HARRY ÉTAIT LÀ, PAS MEGHAN

Le même Justin Welby a ensuite rendu hommage au défunt durant la cérémonie en ces termes : "Nous nous souvenons devant toi ce jour de Philip, duc d'Edimbourg, et te remercions pour sa foi et sa loyauté résolues, pour son sens élevé du devoir et pour son intégrité."

Les funérailles royales et non nationales, donc sans public et sans procession, se sont déroulées intégralement dans l'enceinte du château de Windsor.

Les musiques militaires, parmi lesquelles les cornemuseurs de la Navy et les clairons de la Royal Marine, étaient de la partie.

Les participants à la cérémonie n'étaient en revanche pas vêtus d'uniformes militaires. Selon la presse britannique, cette disposition avait pour but de ne pas mettre dans l'embarras le prince Harry, qui n'a pas droit à l'uniforme parce que ses titres militaires lui on été retirés.

Harry, qui vit à Los Angeles après avoir renoncé à ses fonctions officielles, était donc à la cérémonie mais pas le Premier ministre, Boris Johnson.

Ce dernier y a renoncé afin qu'autant de membres de la famille royale que possible puissent être présents, a expliqué Downing Street.

Quant à l'épouse du prince Harry, Meghan, qui est enceinte, elle n'a pas fait le déplacement et a regardé la cérémonie à la télévision depuis son domicile californien, selon une source.

Le prince Philip est mort le 9 avril, à l'âge de 99 ans. Il avait été hospitalisé mi-février en raison d'une infection et n'avait quitté l'hôpital qu'au bout d'un mois, pour retourner au château de Windsor.

D'origine grecque, le mari de la reine a joué un rôle important dans la modernisation de la monarchie après la Seconde Guerre mondiale et passait pour être le principal soutien et l'homme de confiance d'Elizabeth II.

Sa mort laisse "un grand vide", a-t-elle dit après sa disparition.

(version française Patrick Vignal, édité par Gilles Guillaume)