Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'UE a exporté 37 millions de vaccins de plus que ses pays n'en ont reçu, selon des sources

reuters.com  |   |  428  mots
L'ue a exporte 37 millions de vaccins de plus que ses pays n'en ont recu, selon des sources[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

BRUXELLES (Reuters) - L'Union européenne a exporté environ 37 millions de doses de vaccins contre le coronavirus de plus qu'elle n'en a distribué au total à ses 27 pays membres, a appris mercredi Reuters de deux sources citant des données compilées par le bloc communautaire.

Les accords pour les livraisons de vaccins sont conclus par Bruxelles pour l'ensemble de l'UE. D'après le Centre européen de prévention et contrôle des maladies, près de 133 millions de doses ont été distribuées aux Etats membres.

Ce nombre est à comparer aux quelque 136 millions de doses exportées par l'UE depuis le 30 janvier, à destination de 43 pays, ont déclaré les sources après que la Commission européenne a présenté mardi ces données aux ministres des Vingt-Sept. Le Japon a été le principal destinataire de ces vaccins, avec 52,3 millions de doses, devant la Grande-Bretagne (16,2 millions), ont-elles précisé.

Depuis que l'UE a mis en place fin janvier un mécanisme de contrôle des exportations de vaccins, face aux retards de livraisons des laboratoires, les principaux destinataires des exportations européennes de vaccins sont le Canada, le Mexique, l'Arabie saoudite, la Suisse, la Turquie, Singapour, la Colombie et Hong Kong.

Quelque 34 millions de doses supplémentaires ont aussi été exportées en décembre et janvier, montrent des données brutes de l'UE pour cette période, portant le total de doses exportées à environ 170 millions - soit environ 37 millions de plus qu'à l'intérieur de l'UE.

Alors qu'une troisième vague de la pandémie frappe l'Europe, les gouvernements de l'UE sont sous pression pour accélérer les campagnes de vaccination, lesquelles affichent d'importants retards par rapport aux programmes mis en place en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis du fait de problèmes d'approvisionnement et de craintes sur la sécurité des vaccins.

Londres a accusé Bruxelles de "nationalisme vaccinal" quand l'exécutif européen a introduit un mécanisme de contrôle des exportations destiné notamment à identifier les raisons pour lesquelles le bloc communautaire ne recevait pas des laboratoires les doses convenues par contrat, notamment de la part du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca.

La Grande-Bretagne n'a exporté aucune dose de vaccin contre le COVID-19 vers l'UE.

L'UE a fait savoir cette semaine qu'elle allait livrer d'ici août plus de 500.000 doses de vaccin aux pays des Balkans afin d'aider ses voisins les plus pauvres et contrer l'influence de la Chine et de la Russie en la matière dans la région.

(Gabriela Baczynska; version française Jean Terzian, édité par Jean-Stéphane Brosse)