Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA : Les républicains proposent un plan alternatif sur les infrastructures

reuters.com  |   |  379  mots
Usa: les republicains proposent un plan alternatif sur les infrastructures[reuters.com]
(Crédits : Yuriko Nakao)

par David Morgan

WASHINGTON (Reuters) - Les républicains du Sénat américain ont dévoilé jeudi un ensemble de mesures sur cinq ans pour un coût de 568 milliards de dollars pour rénover les infrastructures du pays, plan alternatif à celui de 2.300 milliards de dollars présenté par le président démocrate Joe Biden.

Cette proposition, considérée par les républicains comme une base de bonne foi pour des négociations bipartites, se focalise sur des projets d'infrastructures traditionnels, alors que le projet du locataire de la Maison blanche ambitionne aussi de redessiner l'économie américaine en prenant des mesures contre le changement climatique et en élargissant les services aux personnes.

Dans les rangs des démocrates, qui disposent du contrôle étroit des deux chambres du Congrès, les réactions ont été mitigées. Certains ont dit considérer la proposition des républicains comme inadaptée aux besoins importants pour rénover les infrastructures à travers le pays.

Les républicains mettent en avant que leur projet ne nécessiterait aucune hausse d'impôt mais seulement différentes taxes déjà en vigueur et des fonds fédéraux non utilisés.

La proposition a été transmise dans la journée à Joe Biden, qui avait demandé aux républicains une "contre-proposition" avant mi-mai et a organisé récemment des réunions avec des groupes bipartites de parlementaires.

Interrogé par les journalistes, le chef de la majorité démocrate au Sénat, Chuck Schumer, n'a pas commenté dans l'immédiat le projet des républicains, déclarant seulement que toute proposition devait être écologique et ne pas être financé par la classe ouvrière américaine.

Les républicains ont dénoncé la taille et l'ampleur du projet de Joe Biden, de même que les financements évoqués - hausse d'impôts sur les sociétés notamment.

Mitch McConnell, le chef de la minorité républicaine au Sénat, a déclaré que la proposition transmise jeudi avait "le potentiel pour être une alternative raisonnable et bipartite".

"Nous espérons que les démocrates sont intéressés pour faire quelque chose en ce sens", a-t-il ajouté.

(David Morgan et Susan Heavey, avec Susan Cornwell; version française Jean Terzian)