Téléchargez
notre application
Ouvrir

France : Le Maire va rencontrer les patrons de Renault et Stellantis pour une aide aux fonderies

reuters.com  |   |  256  mots
France: le maire va rencontrer les patrons de renault et stellantis pour une aide aux fonderies[reuters.com]
(Crédits : Gonzalo Fuentes)

PARIS (Reuters) - Une rencontre est prévue ce lundi entre les ministres de l'Economie et du Travail, les dirigeants de Renault et de Stellantis et les organisations syndicales pour discuter d'un plan d'aide au secteur de la fonderie, a déclaré lundi Bruno Le Maire.

Invité d'Europe 1, le ministre de l'Economie a dit vouloir avec sa collègue Elisabeth Borne proposer aux deux constructeurs automobiles et aux organisations syndicales une solution d'accompagnement pour les 15.000 salariés des fonderies dont l'emploi est notamment menacé par le développement de la voiture électrique.

"Notre responsabilité, c'est de ne pas faire la politique de l'autruche, de mettre la tête dans le sable et faire comme si de rien n'était. Notre politique c'est d'anticiper et d'accompagner", a déclaré Bruno Le Maire à Europe 1.

"C'est ce que nous allons faire ce matin avec Elisabeth Borne. Nous recevons les deux présidents de Stellantis et de Renault, Carlos Tavares et Luca de Meo, l'ensemble des syndicats et nous allons nous intéresser en particulier aux fonderies", a-t-il poursuivi.

"Les fonderies, c'est 15.000 emplois (...) Les moteurs électriques consomment beaucoup moins de fonte ou d'aluminium. Ces emplois sont clairement menacés mais ces emplois peuvent être utilisés pour d'autres débouchés, par exemple le nucléaire", a-t-il expliqué.

Bruno Le Maire a dit travailler à une solution "très nouvelle", consistant à prévoir des moyens financiers spécifiques pour accompagner les ouvriers des fonderies, leur permettre de se requalifier et de retrouver un emploi.

(Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)