Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Russie classe le site The Insider comme "agent de l'étranger"

reuters.com  |   |  317  mots
La russie classe le site the insider comme agent de l'etranger[reuters.com]
(Crédits : Maxim Shemetov)

MOSCOU (Reuters) - Le site d'information russe The Insider et cinq journalistes ont été déclarés vendredi "agents de l'étranger" par les autorités russes, une procédure dénoncée par les opposants au Kremlin comme une atteinte à la liberté de la presse.

Cette désignation du ministère de la Justice vise en Russie les organisations accusées d'être financées à l'étranger et de mener des activités politiques.

The Insider a notamment collaboré avec le site d'investigation Bellingcat à des enquêtes concernant les services de renseignement russe ou la tentative d'assassinat dont l'opposant Alexeï Navalny dit avoir été la cible en août 2020.

"Nous sommes heureux de vous informer que notre rédaction continuera de travailler comme à l'accoutumée et de garder sa ligne éditoriale", a réagi The Insider dans un communiqué.

"Nous continuerons de fournir à nos lecteurs une information exhaustive et non censurée."

Le classement comme "agent de l'étranger" oblige les médias concernés à publier un avertissement indiquant que les articles sont diffusés par une organisation "remplissant les fonctions d'agent étranger" et les journalistes visés à afficher leur statut dans leurs messages sur les réseaux sociaux et à fournir des rapports sur leurs revenus et dépenses aux autorités.

The Insider est le 29e organe de presse inscrit sur la liste du ministère de la Justice. Le média indépendant VTimes, également désigné comme "agent de l'étranger", a fermé le mois dernier, expliquant avoir perdu plusieurs annonceurs et d'autres partenaires commerciaux à la suite de cette décision.

Les cinq journalistes visés vendredi travaillent pour diverses publications. Parmi eux figure Mikhaïl Roubine, rédacteur en chef adjoint de Proekt, un site d'investigation déclaré "indésirable" pour des questions de sécurité la semaine dernière.

(Reportage Tom Balmforth et Polina Ivanova; version française Jean-Stéphane Brosse)