Téléchargez
notre application
Ouvrir

Wall Street ouvre en légère baisse, la prudence domine

reuters.com  |   |  462  mots
Wall street ouvre en legere baisse[reuters.com]
(Crédits : Lucas Jackson)

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en légère baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents au regard de l'évolution de la situation sanitaire et dans l'attente des annonces de la Réserve fédérale américaine mardi et mercredi.

L'indice Dow Jones perd 17,77 points, soit 0,05%, à 35 043,78 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,05% à 4 414,12 points.

Le Nasdaq Composite cédait 0,13% (-19,93 points) à 14.817,07 points à l'ouverture.

Sur les marchés, l'évolution de la pandémie de COVID-19 ne favorise pas la prise de risque. Un responsable de la Maison blanche a déclaré que les Etats-Unis ne lèveraient "à ce stade" aucune restriction en place sur les voyages en raison de la propagation du variant Delta du nouveau coronavirus et du nombre croissant de contaminations aux Etats-Unis.

Les investisseurs attendent aussi le compte rendu de la réunion mardi et mercredi de la Réserve fédérale américaine. Ils espèrent obtenir des indications de la Fed sur le niveau de l'inflation ainsi que sur le moment où la banque centrale pourrait commencer à réduire ses rachats d'actifs.

Comme la semaine dernière, la tendance est essentiellement animée par les résultats d'entreprises.

Alors qu'un peu plus d'un cinquième des sociétés du S&P-500 ont publié leurs résultats, 88% d'entre elles ont fait mieux que le consensus, selon les données de Refinitiv.

Le fabricant de jouets Hasbro prend près de 6% après avoir fait état d'un chiffre d'affaires trimestriel supérieur aux attentes. Lockheed Martin recule à contrario de 2,2% en raison d'un bénéfice trimestriel inférieur au consensus.

Tesla gagne 1,9%, avant la publication de ses résultats en soirée.

Les entreprises liées au monde éducatif, telles China Online Education, Gaotu Techedu et Tal Education dévissent pour leur part entre 24% et 30% après l'annonce par Pékin d'une nouvelle réglementation en matière de soutien scolaire privé.

Aon gagne 7%, tandis que Willis Towers Watson recule de 5%, les deux courtiers en assurance ayant annoncé lundi qu'ils avaient accepté de rompre leur accord de fusion à 30 milliards de dollars (25,1 milliards d'euros), mettant ainsi fin au litige avec le département de la Justice.

Sur le marché obligataire, l'aversion pour le risque fait reculer le rendement des emprunts d'Etat américains à dix ans, qui perd sept points de base à 1,2779%.

L'indice mesurant le dollar contre un panier de devises de référence cède cependant 0,15%, tandis que l'euro remonte à 1,1802 dollar.

Sur le marché pétrolier, les cours reculent en raison des inquiétudes liées à la propagation du variant Delta du coronavirus. Le baril de Brent perd 0,51% à 73,74 dollars et celui de brut léger américain 0,71% à 71,57 dollars.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Jean-Stéphane Brosse)