Téléchargez
notre application
Ouvrir

Hong Kong : La police arrête un homme pour avoir hué l'hymne chinois

reuters.com  |   |  258  mots

HONG KONG (Reuters) - La police de Hong Kong a déclaré vendredi avoir arrêté un homme de 40 ans qui avait hué l'hymne national chinois dans un centre commercial alors qu'était diffusé en direct le sacre olympique, une première en 25 ans, de l'escrimeur hongkongais Cheung Ka Long.

Plus d'une centaine de personnes s'étaient rassemblées lundi soir dans ce centre commercial pour regarder le champion olympique de fleuret monter sur le podium.

La police explique avoir reçu des plaintes contre des personnes qui auraient hué l'hymne national chinois. Certaines scandaient "Nous sommes Hong Kong" et ont applaudi, selon des vidéos consultées par Reuters.

Selon un communiqué de la police publié en ligne, la personne arrêtée aurait brandi un drapeau colonial britannique de Hong Kong et hué et chanté des slogans avec d'autres individus.

L'objectif présumé de l'individu était "d'inciter à la haine et de politiser le sport", et sa conduite, prise dans son ensemble, pourrait porter atteinte à l'hymne national, a déclaré la police, ajoutant que l'homme en question serait un journaliste.

"La police a lancé une enquête sur l'incident et va rassembler les preuves pertinentes", a déclaré la police à Reuters.

Hong Kong a adopté une loi en juin 2020 qui criminalise le non-respect de l'hymne national chinois. Toute personne reconnue coupable d'avoir utilisé à mauvais escient ou d'avoir insulté l'hymne est passible d'une peine d'emprisonnement de trois ans et d'une amende.

(Reportage Donny Kwok, James Pomfret et Jessie Pangby, version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Sophie Louet)