Téléchargez
notre application
Ouvrir

Hong Kong : Neuf ans de prison en vertu de la loi sur la sécurité nationale

reuters.com  |   |  253  mots
Hong kong: neuf ans de prison en vertu de la loi sur la securite nationale[reuters.com]
(Crédits : Tyrone Siu)

HONG KONG(Reuters) - Un ancien serveur hongkongais de 24 ans a été condamné vendredi à neuf ans de prison pour "terrorisme" et "incitation à la sécession" au terme du premier procès découlant de la loi de juillet 2020 sur la sécurité nationale imposée par la Chine.

Tong Ying-kit était accusé d'avoir foncé à moto contre trois policiers anti-émeute en juillet 2020 tout en brandissant un drapeau sur lequel on pouvait lire "Libérez Hong Kong. La Révolution de notre temps", le slogan du mouvement démocratique de 2019.

Le jeune homme avait été reconnu coupable mardi. Son avocat a dit à des journalistes qu'il ferait appel de sa condamnation.

Après le verdict, Tong Ying-kit a invité les HongKongais à la persévérance, selon l'avocat, Me Lawrence Lau. Il aurait fait un parallèle avec les deux médaillés olympiques hongkongais de Tokyo, Cheung Ka-Long, champion olympique de fleuret, et Siobhan Haughey, médaillée d'argent sur 100 mètres nage libre.

"Tenez bon! Comme les athlètes de Hong Kong!", aurait-il dit.

Les organisations de défense des droits de l'Homme ont critiqué le jugement, dénonçant une atteinte à la liberté d'expression. Pour Amnesty International, la loi sur la sécurité nationale est "un instrument pour diffuser la terreur au sein des détracteurs du gouvernement à Hong Kong et une arme qui sera utilisée pour les incarcérer".

(Reportage James Pomfret, Sara Cheng, Aiden Waters; rédigé par Marius Zaharia; version française Sophie Louet, édité par Jean-Stéphane Brosse)