Téléchargez
notre application
Ouvrir

Goldman Sachs relève le salaire de ses banquiers débutants, selon Business Insider

reuters.com  |   |  356  mots
Goldman sachs releve le salaire de ses banquiers debutants, selon business insider[reuters.com]
(Crédits : Brendan Mcdermid)

(Reuters) - Goldman Sachs a décidé de relever les salaires de ses salariés débutants dans sa banque d'investissement, selon Business Insider, une mesure déjà prise par plusieurs banques concurrentes.

Les analystes employés depuis deux ans au sein de la banque américaine auront désormais une rémunération de base de 125.000 dollars par an. Les associés, le grade suivant, gagneront 150.000 dollars lors de leur première année, selon le site internet financier qui cite deux sources proches du dossier.

Aucune annonce officielle n'a été faite et on ignore si ce relèvement de salaire concerne aussi les autres employés de la banque d'investissement, a précisé Business Insider.

Goldman Sachs n'a pas souhaité commenter.

Les banques d'investissement ont augmenté les salaires de leurs associés de première et deuxième année cet été afin de compenser un niveau d'activité sans précédent dans les fusions-acquisitions.

Citigroup, Morgan Stanley, UBS et Deutsche Bank ont déjà augmenté les salaires de leurs analystes de première année, rémunérés désormais autour de 100.000 dollars par an, soit une hausse de 15.000 dollars.

En février, un groupe de banquiers junior de la banque d'investissement de Goldman Sachs s'était plaint auprès de la direction de leurs conditions de travail, disant travailler 100 heures par semaine et dormir 5 heures par nuit afin de faire face à une charge de travail excessive et des "délais irréalistes".

La moitié du groupe, composé de 13 employés de première année, avait menacé de quitter la banque d'ici l'été si leurs conditions de travail ne s'amélioraient pas.

Le directeur général de Goldman Sachs, David Solomon, a indiqué que la banque s'efforçait de recruter plus d'associés pour faire face à la charge de travail et a promis d'appliquer la "règle du samedi", qui interdit aux salariés de travailler entre 21 heures le vendredi soir et 9 heures le dimanche, sauf dans certaines circonstances.

(Elizabeth Dilts Marshall et Derek Francis à Bangalore; Blandine Hénault pour la version française, édité par Jean-Stéphane Brosse)