Téléchargez
notre application
Ouvrir

Celui qui "impose sa question" gagnera la présidentielle, dit Zemmour

reuters.com  |   |  256  mots
Celui qui impose sa question gagnera la presidentielle, dit zemmour[reuters.com]
(Crédits : Benoit Tessier)

PARIS (Reuters) - Le candidat à l'élection présidentielle qui imposera "sa question" dans la campagne électorale sera celui qui l'emportera, a assuré mardi le polémiste Eric Zemmour, continuant de laisser planer le doute sur une éventuelle candidature de sa part.

"Je pense que celui qui gagne la présidentielle, c'est celui qui impose sa question, à laquelle il a la réponse", a-t-il dit sur RTL. "Moi, je pense que la question fondamentale qui taraude les Français, c'est l'immigration".

"Je pense que la question de l'existence du peuple français est posée, la question de la civilisation française est posée et donc je veux imposer cette question, en candidat ou pas en candidat", a-t-il ajouté.

Interrogé sur une éventuelle candidature pour la course à l'Elysée, le polémiste a refusé de s'avancer disant vouloir "choisir (son) moment".

"Je ne ferai pas une candidature de témoignage", a-t-il néanmoins précisé, estimant que ni le camp des Républicains (LR) ni le Rassemblement national de Marine Le Pen n'étaient en mesure de l'emporter.

"Donc il faut une candidature qui prenne à la fois à l'électoral LR et à l'électorat du Rassemblement national", a expliqué Eric Zemmour, qui publie jeudi un manifeste, "La France n'a pas dit son dernier mot".

"Il semble, selon les sondages, que je sois le seul à faire ça. Donc ça fait réfléchir", a dit Eric Zemmour, crédité de 8% des intentions de vote dans certaines enquêtes d'opinion.

(Reportage Blandine Hénault, édité par Bertrand Boucey)