Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'ouragan Nicholas rétrogradé en tempête tropicale, le Texas et la Louisiane sous de fortes pluies

reuters.com  |   |  313  mots
L'ouragan nicholas atteint la cote du texas et de la louisiane[reuters.com]
(Crédits : Adrees Latif)

par Erwin Seba

HOUSTON (Reuters) - De fortes pluies sont tombées sur le Texas et la Louisiane mardi, alors que l'ouragan Nicholas s'est transformé en tempête tropicale et risque de provoquer des inondations et des coupures de courant sur la côte américaine du Golfe du Mexique.

Il s'agit de la deuxième tempête majeure dans la région au cours des dernières semaines, après l'ouragan Ida qui a provoqué la mort de plus d'une vingtaine de personnes en août et a dévasté des villes entières en Louisiane.

Nicholas devrait encore s'affaiblir aux cours des prochains jours, a déclaré le centre National des ouragans(NHC), mais il pourrait néanmoins provoquer des inondations potentiellement mortelles dans le Sud profond au cours des deux prochains jours, a averti l'agence.

Nicholas se trouvait à environ 25 kilomètres au sud-sud-ouest de Houston (Texas) à 12h00 GMT, et se dirigeait vers le nord-nord-est avec des vents pouvant atteindre 95 km/heure, a indiqué le NHC dans un bulletin.

Le président Joe Biden a déclaré l'état d'urgence pour la Louisiane et a ordonné une assistance en raison des effets de Nicholas, a déclaré la Maison Blanche.

Tôt mardi, plus de 95.000 clients en Louisiane étaient privés de courant, selon le site Web PowerOutage.us, tandis que dans la région de Houston, plus de 415.000 clients étaient confrontés à des coupures d'électricité, selon la compagnie d'électricité CenterPoint Energy.

Le gouverneur du Texas, Greg Abbott, a décrété l'état d'urgence dans 17 comtés et trois villes.

(Reportage Erwin Seba et Marianna Parraga à Houston, Liz Hampton à Denver, Brendan O'Brien à Chicago, Dan Whitcomb à Los Angeles, Kanishka Singh et Nakul Iyer à Bangalore, Sarah Morland à Gdansk, Jonathan Allen à New York; version française Bertrand Boucey, Anait Miridzhanian et Olivier Sorgho, édité par Jean-Michel Bélot et Blandine Henault)