Téléchargez
notre application
Ouvrir

Allemagne : Laschet sous pression avant un dernier débat électoral

reuters.com  |   |  336  mots
Allemagne: laschet sous pression avant un dernier debat electoral[reuters.com]
(Crédits : Michele Tantussi)

par Andreas Rinke et Christoph Steitz

BERLIN (Reuters) - Armin Laschet, le candidat conservateur pour succéder à la chancelière Angela Merkel, était sous pression dimanche avant un dernier débat télévisé électoral prévu dans la soirée qui devrait être l'une de ses dernières chances de rattraper son rival social-démocrate Olaf Scholz, en tête dans les sondages.

La dernière enquête INSA pour le journal Bild am Sonntag place le parti des sociaux-démocrates (SPD) avec 26% d'intentions de vote, un chiffre stable par rapport à la semaine précédente, tandis que l'alliance conservatrice CDU-CSU de la chancelière Angela Merkel obtient 21% (+0,5).

L'écart est plus grand encore dans les sondages mesurant la popularité des différents candidats au poste de chancelier, ce qui montre à quel point la tâche pourrait être difficile pour Armin Laschet face à Olaf Scholz lors des élections législatives qui se dérouleront le 26 septembre.

La popularité de Laschet a notamment souffert depuis la publication d'une photo le montrant en train de rire lors d'une visite dans une ville sinistrée par les inondations cet été.

Dans une interview accordée au Bild am Sonntag, Olaf Scholz, l'actuel ministre des Finances, s'est engagé à maintenir la stabilité du régime des retraites, ajoutant qu'il s'agirait d'une ligne rouge dans toute négociation de coalition.

"Tout le monde peut compter sur le fait qu'un gouvernement dirigé par moi fera exactement cela", a-t-il déclaré.

Laschet et Scholz s'affronteront à partir de 20h15 heure locale (18h15 GMT) dans le dernier des trois débats télévisés qui inclura également Annalena Baerbock, candidate des Verts, qui arrive en troisième position dans les sondages (15%).

Les derniers sondages, qui montrent un paysage politique allemand très fragmenté, laissent une marge importante pour plusieurs scénarios de coalition, dans lesquels le parti libéral-démocrate (FDP) pourrait jouer un rôle de faiseur de roi.

(Ave la contribution de Christoph Steitz; Blandine Hénault pour la version française)