Téléchargez
notre application
Ouvrir

Wall Street ouvre dans le rouge, les regards tournés vers la Fed

reuters.com  |   |  486  mots
Wall street ouvre en nette baisse[reuters.com]
(Crédits : Lucas Jackson)

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert en nette baisse lundi dans un contexte de repli généralisé des marchés d'actions à deux jours de l'annonce des décisions de la Réserve fédérale américaine qui incite les investisseurs à la prudence.

L'indice Dow Jones perd 566,45 points, soit 1,64%, à 34.018,43 points et le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 1,66% à 4.359,46 points.

Le Nasdaq Composite cédait 1,91% (287,38 points) à 14.756,59 points à l'ouverture.

Les décisions très attendues du comité de politique monétaire de la Fed en matière d'achats d'obligations découragent toute prise de risque. Les investisseurs ont en outre les yeux rivés sur les prévisions de la banque centrale américaine sur la croissance, le chômage, l'inflation et surtout l'évolution des taux d'intérêt.

A ces attentes, s'ajoutent les craintes suscitées par Evergrande, le numéro deux du marché immobilier chinois, dont un éventuel défaut pourrait avoir des répercussions sur une bonne partie du système financier de la deuxième économie mondiale.

Les marchés japonais et de Chine continentale sont restés fermés ce lundi en raison de jours fériés mais la Bourse de Hong Kong a fini à son plus bas niveau depuis fin octobre. Les Bourses européennes évoluaient pour leur part dans le rouge à l'ouverture de Wall Street.

Aux valeurs, Boeing et Caterpillar reculent respectivement de 1,82% et près de 4%, les secteurs sensibles à la conjoncture économique étant pénalisés par le regain d'aversion au risque. Même les poids lourds de la technologie comme Microsoft (-1,14%), Apple (-1,09%) ou encore Facebook (-1,18%) ne résistent à la tendance à la baissière.

Côté banques, Morgan Stanley (-2,74%), JPMorgan Chase & Co (-2,30%) et Bank of America Corp (-3,10%) sont entraînés par la baisse des rendements obligataires, Les investisseurs arbitrant en faveur d'actifs jugés sûrs.

Tesla reflue de 2,62% après l'ouverture d'une enquête de l'autorité de la sécurité routière aux Etats-Unis sur 30 millions de véhicules produits par près d'une vingtaine de constructeurs automobiles, selon un document consulté par Reuters.

Aux changes, le dollar évolue au plus haut depuis près d'un mois à deux jours des décisions très attendues de la Réserve fédérale. L'indice qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de référence progresse de 0,16%.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain abandonne près de quatre points de base, à 1,3311%.

Le marché pétrolier est quant lui pénalisé par la vigueur du dollar et la reprise progressive de la production aux Etats-Unis après le passage des ouragans Ida et Nicholas sur le golfe du Mexique. Le Brent abandonne 1,15% à 74,49 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,53% à 70,85 dollars.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)