Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les dirigeants du "Quad" plaident pour une région Indo-Pacifique libre

reuters.com  |   |  313  mots
Les dirigeants du quad plaident pour une region indo-pacifique libre[reuters.com]
(Crédits : Evelyn Hockstein)

par Steve Holland, David Brunnstrom, Nandita Bose et Michael Martina

WASHINGTON (Reuters) - Les dirigeants des Etats-Unis, du Japon, de l'Inde et de l'Australie ont promis vendredi d'oeuvrer à une région indo-pacifique libre et ouverte "non soumise à la contrainte" à l'occasion de leur premier sommet en personne où ils ont présenté un front uni et partagé leurs inquiétudes sur la Chine.

La rencontre de deux heures à la Maison Blanche des pays du dialogue quadrilatéral sur la sécurité ("Quad") est surveillée de près par la Chine qui a estimé que cette alliance était "vouée à l'échec".

"Nous défendons l'état de droit, la liberté de navigation et de survol, la résolution pacifique des conflits, les valeurs démocratiques et l'intégrité territoriale des Etats", déclarent le président américain Joe Biden, le Premier ministre australien Scott Morrison, le Premier ministre japonais Yoshihide Suga et le Premier ministre indien Narendra Modi dans un communiqué commun diffusé après la rencontre.

Même si la Chine n'a pas été mentionnée dans les déclarations officielles des quatre dirigeants et dans leur long communiqué commun, Pékin était dans tous les esprits.

Le communiqué évoque plusieurs fois l'insistance des dirigeants quant au respect des règles dans une région où la Chine cherche à montrer ses muscles.

"Ensemble, nous nous engageons à nouveau à promouvoir un ordre libre, ouvert, basé sur des règles, ancré dans le droit international et non soumis à la coercition, pour renforcer la sécurité et la prospérité de la zone indo-pacifique et au-delà", ont-ils dit.

A l'issue de la réunion, Yoshihide Suga a déclaré à la presse que les pays s'étaient entendus pour coopérer sur les vaccins, l'énergie propre et l'espace. Ils sont convenus de se réunir chaque année.

(Version française Gwénaëlle Barzic)