Téléchargez
notre application
Ouvrir

Incendies en Californie : le fournisseur d'électricité P&G accusé d'homicide

reuters.com  |   |  300  mots
Incendies en californie: le fournisseur d'electricite p&g accuse d'homicide[reuters.com]
(Crédits : Norbert Von Der Groeben)

par Daniel Trotta

(Reuters) - Les procureurs de Californie du Nord ont inculpé le fournisseur d'énergie Pacific Gas & Electric d'homicide, l'accusant de ne pas avoir coupé un arbre malade qui est tombé sur une ligne électrique, provoquant un incendie meurtrier.

Le groupe a réfuté ces accusations.

Le feu Zogg a commencé il y a près d'un an lors qu'un pin haut de 30 mètres est tombé sur une ligne électrique ce qui a déclenché un incendie qui a par la suite tué quatre personnes, détruit 204 édifices et brûlé plus de 22.000 hectares, a déclaré à la presse Stephanie Bridgett, procureure du district de Shasta.

L'arbre avait été identifié comme dangereux en 2018 et P&G avait la responsabilité légale de l'abattre, a fait valoir la procureure.

"Ce manquement a été imprudent et criminellement négligent et il s'est traduit par le décès de quatre personnes", a-t-elle ajouté en donnant le nom des quatre victimes : Feyla McLeod, 8 ans, Alaina Rowe McLeod, 46 ans, Kenneth Vossen, 52 ans, et Karin King, 79 ans.

La société fait face à 31 chefs d'accusation au total.

P&G a accepté les conclusions des services forestiers et de protection contre les incendies de Californie qui ont estimé que la chute de l'arbre sur la ligne électrique était à l'origine du feu. En revanche, elle conteste en être pénalement responsable, en faisant valoir que l'arbre n'avait pas été considéré comme dangereux.

"Nous acceptons cette conclusion. Mais nous n'avons pas commis de crime", déclare la directrice générale de P&G Patti Poppe dans un communiqué.

L'an dernier, P&G avait plaidé coupable d'homicide involontaire après l'incendie "Camp Fire" qui a rayé de la carte la ville de Paradise.

(Version française Gwénaëlle Barzic)