Téléchargez
notre application
Ouvrir

Wall Street ouvre en ordre dispersé, le pétrole en soutien

reuters.com  |   |  315  mots
Wall street ouvre en ordre disperse[reuters.com]
(Crédits : Andrew Kelly)

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert lundi en ordre dispersé en l'absence de nouveaux catalyseurs avec un Dow Jones en légère hausse mais un S&P et un Nasdaq en baisse, pénalisés par le repli des valeurs technologiques.

L'indice Dow Jones gagne 59,57 points, soit 0,17%, à 34.857,57 points, mais le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,18% à 4.447,54 points.

Le Nasdaq Composite cédait 0,56% (84,76 points) à 14.962,94 points à l'ouverture.

L'accalmie, au moins provisoire, sur le dossier du géant immobilier chinois Evergrande, dont un éventuel défaut suscite des craintes de contagion sur le système financier, éloigne l'aversion au risque et soutient les valeurs industrielles sensibles à la conjoncture économique comme Caterpillar (+2%) ou 3MM (+0,43%).

La poursuite de la remontée des cours du pétrole, pour la cinquième séance d'affilée, sur fond de tensions sur l'offre dans un contexte de reprise de la demande mondiale, profite aux valeurs pétrolières.

Le Brent gagne 2,05% à 79,68 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prend 2,04% à 75,49 dollars.

La banque américaine Goldman Sachs a relevé sa prévision de prix du Brent pour la fin de l'année à 90 dollars, soit dix dollars de plus qu'auparavant.

Les majors pétrolières comme Exxon Mobil et Chevron s'adjugent respectivement 2,9% et 2,8%. Schlumberger et Halliburton progressent chacun d'environ 4%.

A la baisse, les groupes technologiques comme Apple et Amazon reculent pour leur part de plus de 2% chacun. Alphabet, la maison mère de Google, abandonne près de 1%.

Sur le marché obligataire, le rendement du dix ans américain progresse de près de trois points de base à 1,4871%, à un pic de trois mois, poursuivant sur sa lancée de la semaine dernière, dans la perspective d'un resserrement progressif de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)