Téléchargez
notre application
Ouvrir

TotalEnergies : Pétrole et gaz continueront de financer la transition

reuters.com  |   |  452  mots
Totalenergies prevoit 1,5 milliard de dollars de rachats d'actions au quatrieme trimestre[reuters.com]
(Crédits : Benoit Tessier)

PARIS (Reuters) - TotalEnergies a annoncé mardi qu'il procéderait à 1,5 milliard de dollars (1,28 milliard d'euros) de rachats d'actions au quatrième trimestre en raison des prix élevés du pétrole et du gaz, le groupe continuant de miser sur les hydrocarbures pour financer sa transformation et la rétribution de ses actionnaires.

La compagnie pétrolière, qui met en oeuvre une stratégie de diversification offensive dans les énergies renouvelables, a également précisé lors d'une journée investisseurs que sa production nette d'électricité, toujours prévue à plus de 50 térawatts-heure (TWh) en 2025, devrait générer un Ebitda de 3,5 milliards de dollars.

Sa production de pétrole devrait pour sa part atteindre son pic au cours de la décennie avant de décroître, avec une hausse d'environ 3% par an d'ici 2026 tirée par la progression du gaz naturel liquéfié (GNL), attendue à 6% par an.

Sur la période 2022-2026, TotalEnergies prévoit que ses activités d'exploration-production généreront plus de 5 milliards de dollars de cash-flow net par an dans un environnement de 50 dollars par baril, avec un revenu additionnel de 3,2 milliards de dollars pour un prix du Brent plus élevé de 10 dollars.

Globalement, le groupe anticipe une croissance de son cash-flow de 5 milliards de dollars entre 2021 et 2026, qui proviendra pour 1,5 milliard des renouvelables et de l'électricité et pour 1,5 milliard du GNL.

Le groupe projette des investissements de 13 à 15 milliards de dollars par an sur 2022-2025, dont 50% seront alloués à sa croissance et 50% au maintien de son socle d'activité.

TotalEnergies vise une hausse de sa production d'énergies de 30% d'ici à 2030, la croissance venant pour moitié de l'électricité et pour moitié du GNL. Il estime que ses ventes seront à cette date composées de 30% de produits pétroliers, 50% de gaz, 15% d'électricité et 5% de biomasse et d'hydrogène, les produits pétroliers étant attendus en baisse "d'au moins 30%" sur la période 2020-2030.

TotalEnergies a également redit son ambition de devenir l'un des cinq premiers producteurs mondiaux d'électricité renouvelable avec un objectif confirmé de 100 gigawatts (GW) de capacités brutes installées d'ici 2030. L'objectif d'ici 2025 reste fixé à 35 GW, avec un portefeuille de plus de 10 GW en opération à fin 2021 qui augmentera d'environ 6 GW par an de 2022 à 2025.

Dans l'aval, le groupe "poursuivra sa politique d'adaptation de son outil industriel et de marketing pour anticiper la baisse de la demande de produits pétroliers, notamment en Europe, avec l'objectif d'aligner ses capacités de raffinage et ses ventes de produits pétroliers au niveau de sa production de pétrole à horizon 2030".

Il a également annoncé mardi un objectif d'un milliard de dollars d'économies additionnelles d'ici à 2023 par rapport à 2020.

(Reportage Benjamin Mallet ; édité par Jean-Stéphane Brosse)