Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le député britannique David Amess poignardé à mort dans une église

reuters.com  |   |  644  mots
Le depute britannique david amess poignarde a mort dans une eglise[reuters.com]
(Crédits : Andrew Couldridge)

par Gerhard Mey et Andrew Couldridge

LEIGH-ON-SEA (Angleterre) (Reuters) - Le député britannique, David Amess, a été poignardé à mort vendredi par un jeune homme de 25 ans lors d'une réunion dans une église avec des électeurs de sa circonscription.

Le député du Parti conservateur de Southend West dans le comté d'Essex (dans l'Est de l'Angleterre) a été attaqué vers la mi-journée lors d'une réunion à l'église méthodiste Belfairs à Leigh-on-Sea.

"Malheureusement, il est mort sur place", a déclaré la police.

"Un homme de 25 ans a été arrêté, soupçonné du meurtre, et est actuellement en détention. Nous avons récupéré un couteau sur la scène et nous ne recherchons personne d'autre en relation avec l'incident", a-t-elle ajouté.

Les autorités du comté d'Essex ont précisé que l'enquête sera conduite par la brigade britannique de lutte contre le terrorisme qui s'efforcera de déterminer s'il s'agit d'une attaque terroriste.

A l'annonce de l'attaque, le Premier ministre Boris Johnson s'est empressé de rentrer à Londres alors qu'il se trouvait à Bristol, dans l'ouest de l'Angleterre, pour une réunion.

"Nos coeurs sont emplis de stupéfaction et de tristesse aujourd'hui à la perte du député Sir David Amess, tué dans une église de sa circonscription après presque 40 ans de service à la population de l'Essex et de l'ensemble du Royaume-Uni", a déclaré Boris Johnson.

"David était un homme qui croyait passionnément en ce pays et en son avenir et nous avons perdu aujourd'hui un excellent fonctionnaire, un ami et collègue très apprécié."

Les drapeaux de Downing Street et ceux du devant le Parlement ont été mis en berne.

John Lamb, un conseiller municipal présent sur les lieux, a déclaré à Reuters que David Amess avait été poignardé à plusieurs reprises.

On ne connaît pas dans l'immédiat la raison de cette attaque mortelle, la deuxième contre un parlementaire britannique dans sa circonscription en cinq ans.

Des politiques de tous bords ont exprimé leur stupeur et ont rendu hommage à David Amess, âgé de 69 ans.

Le secrétaire d'Etat français chargé des Affaires européennes, Clément Beaune, s'est dit "profondément choqué par le meurtre du député". "Mes condoléances à ses proches, notre plein soutien au peuple britannique", écrit-il sur son compte Twitter.

LA SÉCURITÉ DES ÉLUS EN QUESTION

David Amess, marié et père de cinq enfants, a été élu pour la première fois au Parlement en 1983 en tant que député de Basildon avant de représenter Southend West à partir de 1997. Il tenait régulièrement des réunions avec les électeurs les premier et troisième vendredis du mois.

Il avait été fait chevalier par la reine Elizabeth II pour son engagement public en 2015.

David Amess était particulièrement attaché aux problématiques liées à sa circonscription d'Essex ainsi qu'à la cause animale.

Le meurtre de l'élu soulève de nouvelles questions sur la sécurité des membres du Parlement, a déclaré la ministre de l'Intérieur, Priti Patel.

"Des questions sont posées à juste titre sur la sécurité des représentants élus de notre pays et je donnerai des informations en temps voulu", a-t-elle écrit sur Twitter.

Le président de la chambre des Communes, Lindsay Hoyle, a déclaré de son côté que la sécurité des législateurs devrait être discutée.

Cette agression au couteau rappelle la tentative de meurtre dont avait été victime l'élu travailliste, Stephen Timms, dans sa circonscription en 2010 ainsi que la mort de la député travailliste Jo Cox, tuée par balle en 2016, quelques jours avant le référendum sur le Brexit.

(Reportage Gerhard Mey et Andrew Couldridge, rédigé par Guy Faulconbridge et Michael Holden, avec David Milliken, version française Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)