Téléchargez
notre application
Ouvrir

Londres veut renforcer la sécurité des parlementaires après l'assassinat d'Amess

reuters.com  |   |  221  mots
Londres veut renforcer la securite des parlementaires apres l'assassinat d'amess[reuters.com]
(Crédits : Tony O'brien)

LONDRES (Reuters) - Les autorités britanniques envisagent de renforcer les mesures de sécurité pour les parlementaires après l'assassinat du député britannique David Amess, a déclaré dimanche la ministre de l'Intérieur Priti Patel.

David Amess, député conservateur de Southend West dans le comté d'Essex (dans l'Est de l'Angleterre), âge de 69 ans, a été attaqué vendredi à la mi-journée lors d'une réunion avec des électeurs à l'église méthodiste Belfairs à Leigh-on-Sea.

L'attaque a été qualifiée par la police britannique de potentiellement terroriste.

David Amess est le deuxième député en un peu plus de cinq ans à être assassiné alors qu'il rencontrait des électeurs, après que Jo Cox a été abattu et poignardé en juin 2016, quelques jours avant que la Grande-Bretagne ne vote en faveur de la sortie de l'Union européenne.

"Le président (de la Chambre des communes, ndlr) a déjà mis en place une série de mesures après (l'attaque de) vendredi, comme nous l'avons fait avec les forces de l'ordre", a déclaré Priti Patel à Sky News.

"Dans le cadre de ces mesures, d'autres options sont envisagées, comme la possibilité d'avoir des officiers ou une sorte de protection lors de vos réunions avec les électeurs", a-t-elle ajouté.

(Reportage Costas Pitas, version française Matthieu Protard)