Téléchargez
notre application
Ouvrir

Xinjiang : A l'Onu, des dizaines de pays maintiennent la pression sur Pékin

reuters.com  |   |  225  mots
Xinjiang: a l'onu, des dizaines de pays maintiennent la pression sur pekin[reuters.com]
(Crédits : Thomas Peter)

par Michelle Nichols

NATIONS UNIES (Reuters) - Des dizaines de pays, dont la France, ont maintenu jeudi à l'Onu la pression sur la Chine à propos d'accusations de violations des droits de l'homme contre les communautés musulmanes de la région du Xinjiang, déclenchant la colère de l'ambassadeur de Pékin auprès des Nations unies.

Ce type de confrontation à propos du Xinjiang est devenu courant aux Nations unies entre la Chine et la plupart des pays occidentaux, au premier rang desquels les Etats-Unis, à la fois durant l'Assemblée générale, à New York, et au Conseil des droits de l'homme, à Genève.

Dans un communiqué conjoint, lu en partie par l'ambassadeur français à l'Onu, Nicolas de Rivière, 43 pays ont exprimé leur préoccupation à l'égard des informations croissantes faisant état de "violations des droits de l'homme répandues et systémiques".

Pékin nie tout abus contre les Ouïghours et les autres minorités musulmanes du Xinjiang.

"Peu importe combien de fois ils sont répétés, les mensonges restent des mensonges", a réagi l'ambassadeur chinois dans un communiqué lu en partie devant la commission des droits de l'Onu.

"Vous utilisez les droits de l'homme comme prétexte pour une manoeuvre politique destinée à provoquer une confrontation", a ajouté Zhang Jun.

(Reportage Michelle Nichols; version française Jean Terzian)