Téléchargez
notre application
Ouvrir

Wall Street ouvre en ordre dispersé, Intel et Snap pèsent

reuters.com  |   |  347  mots
Wall street en ordre disperse a l'ouverture[reuters.com]
(Crédits : Carlo Allegri)

PARIS (Reuters) - La Bourse de New York a ouvert vendredi en ordre dispersé après les avertissements de Snap et Intel qui pénalisent le compartiment technologique et incitent globalement les investisseurs à la prudence.

Dans les premiers échanges, l'indice Dow Jones grignote 22,98 points, soit 0,06%, à 35.626,06 points, mais le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,07% à 4.546,44 points.

Le Nasdaq Composite cède 0,32%, soit 49,075 points, à 15.166,625.

Alors que les analystes s'attendent à une hausse de 33,7% des bénéfices des entreprises du S&P-500 sur le trimestre écoulé, selon les données de Refinitiv, les comptes financiers publiés jeudi soir par le réseau social Snap et le fondeur Intel ont déçu.

Snap chute de près de 21% vendredi dans les premiers échanges à Wall Street. Le propriétaire de l'application Snapchat a fait état d'un chiffre d'affaires inférieur aux attentes et prévenu que les changements apportés par Apple (+%) en matière de collecte de données ainsi que les problèmes sur la chaîne d'approvisionnement pèseraient sur ses revenus publicitaires.

Dans son sillage, Facebook, Twitter et Alphabet, la maison mère de Google, reculent respectivement de 4,1%, 2,1% et 1,3%.

Intel, pour sa part, plonge de 10,91% après un chiffre d'affaires trimestriel également en dessous des estimations. Le fondeur a ajouté prévoir une baisse de ses marges pour les années à venir.

Hors nouvelles technologiques, le conglomérat industriel Honeywell International (-1,54%) est sanctionné pour avoir abaissé sa prévision de ventes annuelles et de bénéfice ajusté dans un contexte de perturbations des chaînes d'approvisionnement mondiales.

Le fabricant de jouets Mattel (+3,3%) profite en revanche du relèvement par le groupe de sa prévision de chiffre d'affaires annuel, tandis qu'American Express, en hausse de 3,27% après ses résultats, soutient le Dow Jones.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à dix ans est pratiquement stable, à 1,6660%.

Dans le secteur pétrolier, les cours repartent à la hausse avec un baril de Brent à 85,35 dollars et celui du brut léger américain (WTI) à 83,38 dollars.

(Reportage Claude Chendjou, édité par Sophie Louet)